Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Hyperboréa - L'ire des Dieux

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

"Hyperboréa" est une épopée mythologique moderne mettant en scène des héros prométhéens décidant du sort de l’humanité.


Alors que la Terre traverse une crise sans précédent, le Professeur Charroux poursuit ses recherches et parvient à établir le contact avec une civilisation mythique. Depuis l'aube des temps, Nimrod l'Hyperboréen a usé de ses pouvoirs pour veiller sur une Humanité titubante, jusqu'à la voir prospérer. Mais aujourd'hui, alors que s'annonce le retour tant espéré de son Dieu sur Terre, Nimrod devra choisir entre les lois immuables de son peuple et son attachement pour l'Homme. L'Hyperborée détient-elle les clés du futur, ou signera-t-elle la fin de notre monde ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Janvier 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Hyperboréa - L'ire des Dieux
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

10/06/2020 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Je n'ai pas aimé Hyperboréa pour de multiples raisons, tant sur le fond et sur la forme. Avec une aussi belle couverture et un tel format, on aurait pu s'attendre à un graphisme coloré. Cependant, on aura droit à du noir et blanc. Le rendu graphique est très inégal et assez disparate. Au niveau du scénario, il y a quelque chose qui fait que d'emblée, on n'y croit pas à cette coexistence entre les êtres humains et les hyperboréens venus de l'espace. Cela tourne au vulgaire comics avec un scénario inutilement alambiqué qui ne donne pas envie. Ma lecture a été assez fastidieuse à la manière d'un calvaire. On comprend d'ailleurs dès les premières pages, mais on se met à rêver d'un brusque changement positif comme une illumination qui ne viendra pas. C'est un peu fait à la manière d'autrefois sans cette touche de modernisme propre à la bd actuelle. Bref, je ne suis guère ce genre de lectorat en adéquation sans vouloir offenser qui que ce soit. Cette œuvre n'est pas pour moi.

10/06/2020 (modifier)