Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Nouvelles de littérature japonaise (Kindai Nihon Bungaku meisaku-sen)

Note: 4.2/5
(4.2/5 pour 5 avis)

Tout est dans le titre, des nouvelles adaptées en manga. Il y a 5 nouvelles en tout, reprise chacune d'un auteur japonais du début du siècle.


Le Japon historique Samourai Seinen Shogakukan Tonkam

Ikegami a adapté divers nouvelles d'auteur japonais. Figures infernales de Ryunosuke Akutsgawa Madame Osei de Rampo Edogawa L'amour de Tojuro de Kan Kikichi La porte de Matsukaze de Shuguro Yanamoto L'histoire du donjon de Kyoka Izumi Ce sont des histoires où règne l'émotion. Amateurs d'action, pas la peine de s'attarder...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 1999
Statut histoire Histoires courtes (Volume unique) 1 tome paru
Couverture de la série Nouvelles de littérature japonaise
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

06/02/2003 | darkwu
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Si j'ai cherché et acheté ce manga qui ne m'aurait aucunement attiré autrement, c'est uniquement à cause ou grâce aux 4 avis très élogieux ci-dessous. Après lecture, je ne suis pas trop mécontent de mon achat mais ce manga est loin d'être immanquable malgré tout. L'album est de belle qualité physique mais couverture et dessins ont un aspect nettement démodé à mes yeux. Dès les premières pages, j'ai reconnu le style du dessinateur de Crying freeman. Réaliste, ce sont moults beaux mâles virils et stoïques et moultes femmes soumises ou amoureuses aux seins facilement exhibés. Techniquement, le trait est maîtrisé et certaines planches sont bien réussies, mais je ne suis pas tellement fan. C'est un recueil de 5 nouvelles Japonaises écrites dans la première moitié du 20e siècle. Chacune a pour décor le Japon traditionnel, le Japon des Daimyo, des femmes disciplinées et des hommes d'honneur. Ce sont à chaque fois des drames ou des tragédies aux intrigues simples mais très efficaces. C'est plaisant à lire et intéressant, mais la surprise et l'originalité ne sont pas tellement aux rendez-vous. Je dois avouer qu'à la lecture des avis ci-dessous, je m'attendais vraiment à quelque chose d'exceptionnel, d'innovant, de fort, mais ce n'est pas vraiment le cas. Et même les tragédies les plus fortes de ce recueil m'ont assez peu marqué car je les avais déjà plus ou moins lues dans des versions différentes dans d'autres nouvelles ou histoires occidentales. Ce qui reste cependant très plaisant, c'est cette ambiance purement japonaise qui offre un point de vue neuf, en ce qui me concerne, sur des drames bien construits. Manga de qualité, histoires courtes plaisantes et bien racontées, mais rien de vraiment extraordinaire.

01/06/2006 (modifier)

D'habitude les histoires courtes c'est un format plutôt risqué, en partie à cause du manque d'intérêt éventuel de certaines histoires et de plus il est rare d'arriver à développer une vraie tension dramatique sur une faible quantité de pages. Et bien ici c'est réussi et au moins trois histoires m'ont vraiment, vraiment plu. Il est clair que cette oeuvre tourne autour d'Ikegami, car même s’il y a un scénariste différent pour chaque histoire, on sent que la "touche" Ikegami transpire de chaque page de cet album. Les thèmes qui lui sont cher comme l'honneur, l'amitié ou l'amour sont ici traités de façon intelligente. Habituellement je trouve le style graphique d'Ikegami certes très beau, mais le photo réalisme qui se dégage de ses dessins est une chose que j'aime moyennement. Ici cela fonctionne bien, même si son style est toujours un peu figé, il faut reconnaître que c'est sublime, des oeuvres qu'il a illustrées c'est celle que je préfère, et de loin! Il y a de nombreuses planches dessinées façon gekiga et cela va très bien avec ces histoires aux issues souvent dramatiques. Bien sûr Ikegami se fait plaisir (à nous aussi par la même occasion) et nous gratifie de quelques femmes nues absolument splendides. Quand on voit la qualité globale du dessin, du découpage et de la narration très graphique on ne peut que penser que c'est une oeuvre assez personnelle de Ryoichi Ikegami, et c'est tant mieux... aprés Crying Freeman et autre Sanctuary qui m'avaient déçu, je me languissais de voir le bonhomme sortir de l'univers yakusa/triades. Une bonne surprise cet album, en plus la couverture sobre ne manque pas de classe. A acheter et à savourer.

08/02/2005 (modifier)
Par cac
Note: 4/5

Un très bon manga. Il s'agit d'un recueil de nouvelles écrites à l'origine par des grands maîtres de la littérature japonaise du début du 20ème siècle et adaptées par Ikegami. Ces histoires se passent toutes plus ou moins à la même époque, celle des samouraïs. On y retrouve un dénominateur commun qui est l'amour. Je ne vais pas m'étaler sur chaque histoire, mais chacune est vraiment agréable à lire. Quant au dessin, je le trouve superbe, surtout certaines pleines pages. Le format du livre assez grand, de la taille d'un Ping Pong, permet vraiment d'apprécier le dessin. Ce livre justement est très beau et j'ai pas grand chose à lui reprocher, sauf peut-être le format occidental qui inverse les planches et fait qu'un oeil droit devient gauche.

11/06/2004 (modifier)
Par miya
Note: 4/5

Superbe ! ! ! Un très beau manga d'ambiance. Nouvelles de littérature japonaise est un recueil basé sur cinq nouvelles écrites principalement entre 1912 et 1926 et mise en Bd par Ikegami entre 1995/97. Tout dans ce manga m'a plu, le choix des histoires, leur mise en scène, les dessins et bien sur l’extraordinaire ambiance qui s’en dégage. A découvrir.

24/02/2003 (modifier)
Par darkwu
Note: 5/5

Un manga très émouvant, bien raconté, dessin superbe. Pour une fois pas d'histoire de yakusa (rare venant d'ikegami). J'ai beaucoup aimé, ca s'inscrit dans les mangas qui sortent de l'ordinaire comme le cheminot ou quartier lointain.

06/02/2003 (modifier)