Kroll

Note: 3.5/5
(3.5/5 pour 2 avis)

Humour belge sur l'actualité belge...


L'Actualité pour de rire

Pierre Kroll est né en 1958 à Gwaka, ex-Congo belge. Mais c'est à la Cambre qu'il obtient son diplôme d'architecture et à Liège une licence en Sciences de l'environnement. Urbaniste pendant quelques temps dans la Cité Ardente, il devient dès 1985 dessinateur indépendant. On verra ses dessins, qu'ils soient d'humeur ou d'humour, politiques ou polémiques, dans de nombreux périodiques : Le Vif, la Cité, Trends-Tendances, Pourquoi Pas ?, Pan, Le Soir Illustré, le Peuple et aujourd'hui Télémoustique, Le Soir, Espace de Liberté, Inédits Cinéma et le Quinzième jour de l'ULG, entre autres. En parallèle, Kroll mène une fructueuse carrière d'illustrateur d'émissions télévisées, en particulier à la RTBF : Bizness-Bizness, Cœur et Pique, le JT, CinéMoi et surtout l'Ecran Témoin de 1985 à 1992 et à nouveau en 1996-97. On s'en voudrait de ne pas achever cette liste impressionnante par Mise au Point, LE débat politique de la RTBF tous les dimanches à 11h30 depuis des années. Mais il y eut aussi Y en aura pour tout le monde sur RTL-Tvi et un dessin par jour pendant six mois en 1996 dans le JT Soir. Et si vous en voulez encore, ce n'est pas fini, puisque Kroll est aussi un des animateurs du Jeu des Dictionnaires et de la Semaine Infernale sur la Première et des " @llumés.be " en télévision. Enfin, et ce n'est pas la moindre des choses, Kroll est aussi l'auteur de 10 recueils aux éditions Luc Pire. Comme si tout cela ne suffisait pas, on lui doit aussi d'innombrables illustrations ponctuelles pour des associations et institutions, qu'il serait impossible de citer en détail ici. Mentionnons tout de même : la Communauté française et la Région wallonne, la FGTB et l'Agence de Prévention du Sida, le parlement Européen et des tas d'agences publicitaires. Pour couronner le tout, Kroll a été récompensé en 1988 par le Prix de l'Humour Vache, avec Solé. source : www.lucpire.be

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Novembre 1995
Statut histoire Strips - gags 18 tomes parus
Couverture de la série Kroll
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

05/02/2003 | ArzaK
Modifier


L'avatar du posteur Mac Arthur

Avant toutes choses, pour moi Kroll, ce n’est pas de la bande dessinée mais du dessin de presse, et ce malgré quelques passages qui empruntent le schéma classique de la bande dessinée. Ceci mis à part, j’avoue être assez sensible à son humour et certains de ses dessins sont vraiment bien balancés. Toutefois, je n’achèterai jamais les albums car, relus avec du recul, ces albums me donnent le sentiment d’être centrés sur l’anecdote de l’actualité, sur l’oubliable. Je m’explique : Pierre Kroll rebondit sur les faits d’actualité, à vif. Bien des années plus tard, ces faits qui me semblaient alors d’importance, ont perdu une bonne part de leur gravité. La politique belge a toujours été un cirque (et les politiciens de sinistres clowns qui se tiennent au milieu de la piste pour être sûr qu’on les regarde) et neuf dixième des dessins qui leur sont consacrés deviennent déprimants lorsque je les regarde avec du recul. Rien ne change, ces personnages continuent à quêter pouvoir, richesse et célébrité en surfant sur la vague de l’opinion publique du moment. Les dessins sont toujours très justes … mais ne me font plus rire du tout. C’est la raison pour laquelle je préfère emprunter ces albums et les lire dans l’année. Ils offrent alors un bon panorama de l’année écoulée, les faits sont toujours bien présents dans ma mémoire et je souris régulièrement à quelques idées bien vachardes. Mais je m’empresse ensuite d’oublier ces albums pour ne pas sombrer, au fil des années, dans la grande sinistrose. Bien sûr, il n’y a pas que la politique belge que le talentueux dessinateur prend pour cible, mais ceux-ci sont tout de même très présents dans ses albums. Les autres hauts faits de l’actualité de l’année sont abordés dans le même esprit corrosif et offrent eux aussi quelques bons moments mais, à nouveau, j’ai le sentiment avec le recul de me retrouver devant des actualités anecdotiques. Au niveau du dessin, et bien, comme tout bon dessin de presse, c’est très caricatural et souvent bien acide. Les politiciens belges sont croqués sans complaisance et c’est à celui qui aura la plus « sale gueule ». Très bon « sur le vif », moins pertinent et plus déprimant avec le recul, Pierre Kroll est un talentueux dessinateur de presse … mais cela n’en fait pas un artiste de bande dessinée (ce qu’il ne revendique d’ailleurs pas).

09/04/2010 (modifier)
Par ArzaK
Note: 4/5

Ces albums risquent forts de n'intéresser que les lecteurs belges, parce qu'il y est souvent fait mention de l'actualité belge. Et puis, je ne pense pas que ces albums soient de toute façon distribués en France. Moi, j'ai toujours trouvé Kroll très drôle, son dessin est vif et rapide, pas génial mais expressif et son humour varie du très acide au très subtil. Avant, lorsqu'il dessinait dans l'émission l'Ecran Témoin (c'est une espèce de "dossier de l'écran" façon belge, un film + un débat sur un sujet que le film illustre), il m'arrivait de regarder le débat seulement parce qu'il était là. On le mettait dans un coin du plateau télé, avec son bloc à dessin, il ne disait pas un mot, mal réveillé, mal coiffé, il avait l'air tout gentil... Pendant l'émisson, il dessinait des gags qui lui passaient par la tête et les filait au caméraman qui les filmait. Au milieu de débats très sordides sur des sujets sérieux comme tout, il arrivait à détendre l'atmosphère en dessinant une grosse connerie que peu de gens auraient pu assumer. Gros rires! Vraiment, un grand humoriste.

05/02/2003 (modifier)