Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi BDfugue ?

Julie Doohan

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Transgressant le cadre classique des récits sur la prohibition, Cailleteau en donne une vision plus rurale, au coeur de la production d’alcool de contrebande, et crée au passage une héroïne au caractère fort. Très fort.


1919 - 1929 : L'Après-Guerre et les Années Folles Les Roux ! [USA] - Dixie, le Sud-Est des USA

État de Virginie, 1922. En se débarrassant de Doyle Doohan, la mafia pensait en avoir fini avec cet électron libre parmi les autres bootleggers de la région, plus réceptifs aux menaces. C’était sans compter Julie, la fille du macchabée, qu’une bonne connaissance de la chimie associée à un goût prononcé pour la vengeance va projeter dans un jeu de dupes dont elle ne compte pas être la prochaine victime…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 11 Mars 2020
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Julie Doohan

07/04/2020 | PAco
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

La couverture du premier tome (le seul que j'ai lu) me laissait espérer quelque chose d'intéressant, dans la lignée (même si c'était postérieur dans le temps) à Wayne Redlake - 500 Fusils, auquel Cailleteau avait participé. Las, c'est une réelle déception. seul la violence, le rythme promis par les explosions de la couverture sont au rendez-vous. Pour le reste, l'intrigue est des plus creuses, trop basique pour passionner. Et aussi pas assez crédible pour accrocher. En effet, Julie Doohan passe en quelques instants de l'étudiante assez rangée qu'elle semble être en début d'album, à pétroleuse acharnée, tirant, trucidant relativement facilement et sans état d'âme les sbires des mafieux qui ont buté son père et qui veulent détruire sa distillerie. La façon avec laquelle toute la ville - y compris le sherrif - s'en donne à coeur joie dans ce massacre manque singulièrement de nuance... Comme le scénario en fait. Quant au dessin, je l'ai trouvé globalement moyen. Bref, je m'arrête là sans trop de regrets.

28/05/2021 (modifier)
Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Luc Brahy et Thierry Cailleteau nous renvoient avec cette nouvelle série en pleine période de prohibition aux Etats-Unis. Mais plutôt que de reprendre les sempiternelles luttes de gangs pour le marché de l'alcool dans les grandes villes comme Chicago, nous nous retrouvons en pleine cambrousse, dans l'état de Virginie. C'est dans ce bled que le père de Julie Doohan a monté sa distillerie clandestine qui permet de fournir tous les bars clandestins irlandais de la région. Mais les choses tournent rapidement mal pour lui, et Julie qui vient de terminer brillamment ses études universitaires revient au bled pour prendre la relève. Ici, tout le monde dans la bourgade profitait de la manne de son père et entend bien la conserver. Mais entre les gangs italiens qui ne l'entendent pas de cette oreille et un cousin qui profiterait bien de la mort du père de Julie pour mettre la main sur la ferme enclavée sur ses terres, la petite bourgade tranquille paumée au milieu de la Virginie va se transformer en vrai champ de bataille... Ce premier tome pose de bonnes bases pour une série somme toute assez classique mais dynamique tant l'action est omniprésente et vu le caractère explosif des personnages principaux, Julie en étant le fer de lance. Bon j'ai trouvé que notre héroïne, même éduquée par un père boxeur, mais partie faire ses études "en ville" retrouvait un peu facilement ses marques et se sortait facilement de situations explosives. Mais bon, voilà une bonne BD d'aventure divertissante pour ceux qui aiment l'action ! Pour ce qui est du dessin de Luc Brahy, il est plutôt bon mais par contre je ne suis pas fan de la colorisation de Simon Champelovier. Je trouve qu'elle aplatit les scènes et dessert les planches, c'est dommage. Je jetterai un oeil à la suite par curiosité, mais bon, rien de transcendant pour moi avec cette nouvelle série. (2.5/5) *** Tome 2 *** Après s'être assuré le monopole de la distribution de gnôle au détriment des italiens, Julie ne compte pas en rester là et décide d'ouvrir son saloon pour pouvoir écouler elle même sa production. Le temps de trouver un bon pianiste et une troupe de danseuses réputées, l'affaire est lancée. Forcément, les italiens ne vont pas du tout apprécier la blague. Déjà, qu'ils ont perdu le marché de l'alcool, si en plus tous leurs clients viennent s'encanailler et dépenser leur argent dans son saloon, la tension va forcément monter d'un cran et les représailles revenir au galop... J'ai trouvé ce deuxième tome un cran en dessous du premier, l'effet de découverte étant sans doute passé. Si l'action semble toujours vouloir être le moteur principal de cette série avec ce cadre original de la prohibition en milieu rural (mis à part quelques intrusion en ville), le suspens et l'intrigue patinent un peu et il ne se passe finalement pas grand chose dans ce tome. Et puis la scène où Julie débarque chez le mafieu italien est d'une crédibilité assez douteuse... Je lirais certainement la suite par curiosité, mais sans en attendre grand chose de spécial.

07/04/2020 (MAJ le 15/05/2021) (modifier)