Diablo (Diablo: Tales of Sanctuary)

Note: 1.25/5
(1.25/5 pour 4 avis)

3 histoires d'heroic fantasy basées sur des personnages du jeu vidéo "Diablo II" (le Druide, le Barbare, la Nécromancienne, le Paladin).


Dark Horse Comics Diables et démons Fanas de Jeux video

"Rage" (scénario : Dave Land) est l'histoire d'Azgar, un jeune Druide possédant la faculté de se transformer en ours féroce pour lutter contre les créatures infernales. Des démons à la solde de Baal, le Seigneur de la Destruction, menacent son village ; il va se servir de son pouvoir pour le défendre. Dans "The Hand of Naz" (scénario : Phil Amara), Renit et Cairo, un Barbare en quête de vengeance et une Nécromancienne à la recherche d'un artefact magique, font équipe contre l'armée démoniaque de Baal. Le héros de "Hatred's Bride" (scénario : Dave Land) est un Paladin de l'ordre de Zakarum nommé Hale. Il sauve un jeune fille des griffes d'une horde de monstres et trouve refuge avec elle dans une cathédrale Zakarum dont les prêtres sont en réalité des séides de Mephisto, le Seigneur de la Haine.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 2003
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Diablo
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

04/02/2003 | Cassidy
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Diablo était l’un de mes jeux préférés lorsque j’étais bien plus jeune. Les années ont passé et je me suis délaissé des manettes de jeux vidéo. Je retiens tout de même une certaine nostalgie d’où mon intérêt pour cette lecture. Cependant, encore une fois, le traitement de cette franchise ne passe pas du tout le cap en bande dessinée. Que s’est-il passé pour tomber aussi bas sachant que le jeu vidéo était presque un chef d’œuvre du genre ? On peut se poser légitimement ces questions existentielles. Le graphisme tout d’abord est repoussant car mal maîtrisé. Au niveau du scénario de ces petits récits, c’est également médiocre et bourrin. Que dire de plus ? On oublie et on espère qu’un jour un auteur pourra faire honneur à cette extraordinaire saga.

09/08/2019 (modifier)
Par Gevaudan
Note: 2/5

Bof, bof, bof. Diablo est un bon jeu vidéo qui a su développer un background assez riche et recherché. Cette BD si elle s'était appuyée sur ce point fort aurait pu être une véritable réussite, par exemple, en allant plus loin le long de certaines pistes/intrigues qui ne sont qu'évoquées dans le jeu. Malheureusement, le format choisi ne le permet pas. Les historiettes ne permettent pas d'aller en profondeur dans le récit et le scénario est souvent très limité, centré autour d'une classe de personnage et passe complètement à côté de ce qu'on aurait pu espérer. Le graphisme est d'une qualité très inégale (j'aime quand même bien celui qui est dans un style proche de celui de Mignolla) ce qui achève de rebuter les curieux qui se sont lancés dans la lecture de cet album. Dommage, ça aurait pu être tellement sympa.

03/01/2005 (modifier)
Par ganhima
Note: 1/5

Voilà le modèle type de la bande dessinée qui n'intéresse que dix minutes...Le temps qu'il faut pour la lire...Roooohhh, c'est pas que c'est nul...Mais en fait un peu quand même...Le principe est donc de présenter trois historiettes de l'univers du jeu vidéo Diablo (au demeurant pas mauvais...) La première histoire est tout simplement ratée, les dessins sont très moyens voir légèrement hideux...Commencer par ça risque de faire fuir pas mal de monde...Pour les durs ou les obstinés (voir pour les intéressés...) on enchaîne sur une deuxième histoire avec des dessins encore plus moches que les premiers et un "scénario" un peu plus long...Mais pas du tout plus réjouissant...Et pour les survivants de l'hécatombe causée par les deux premiers chapitres, reste le troisième acte...Peut être celui où les dessins sont le plus réussis mais bon, ce n'est pas vraiment l'extase non plus...et quant à l'histoire... pppffffooouuu...c'est vraiment pas gagné... Diablo...je ne comprend absolument pas l'intérêt de cette "bd"...Trois histoires indépendantes que je trouve moches, superficielles, artificielles, forcées et passablement agaçantes... Parce que dans ce cas là, Diablo c'est plus fort que moi...

07/02/2003 (modifier)
Par Cassidy
Note: 1/5

J'ai souvent du mal à comprendre les choix de certains éditeurs en ce qui concerne les importations de comics en France... Certaines bonnes séries ne franchissent jamais l'Atlantique ; d'autres ne paraissent qu'en kiosques, et à côté de ça, des titres mineurs ont l'honneur d'une sortie en grand format cartonné... À l'origine, "Tales of the Sanctuary" est un petit comic à $5.95 publié au moment de la sortie sur PC de "Lord of Destruction", l'add-on du célébrissime jeu vidéo "Diablo II". Plus d'un an après, alors que "Diablo" a quitté le devant de la scène vidéoludique depuis des mois, et qu'il n'y a aucun nom prestigieux au générique de cette BD ni même la moindre femme à poil dedans, qui va payer 10 € pour "Le Sanctuaire", hein, franchement, monsieur Albin Michel ? Enfin bon, moi, c'que j'en dis... Mais parlons un petit peu de la BD elle-même, quand même. Le problème avec les histoires courtes non-humoristiques, c'est que c'est très rarement génial. À moins d'avoir une idée à la fois forte, originale et simple autour de laquelle articuler son scénar, les histoires de 10-15 pages sont pas souvent marquantes. Ici, en l'occurrence, chacune des 3 histoires n'est qu'un prétexte à accumuler des scènes de baston. La qualité oscille entre le "mmmmmmmmmouais..." et le "boooooooooofff..." ; c'est pas que ce soit nul, mais franchement, ça ne fait pas beaucoup avancer le schmilblic. Vous me direz qu'avec un univers comme celui de "Diablo II", jeu hyper bourrin s'il en est, on ne pouvait pas vraiment faire autre chose qu'une BD de bagarre ; mais dans ce cas-là, il valait mieux une seule grande histoire pleine de massacres gigantesques et bien gore si l'on voulait vraiment retrouver le côté jouissif que peut revêtir le jeu. Là, même les Diablophiles de base resteront sur leur faim, d'autant que les dessins de Velasco, sans être ratés (mais ils manquent quand même sérieusement de personnalité), ne sont pas très fidèles à l'ambiance Diablo. Bref, un produit sans saveur : pas une bouse infâme, mais pas intéressant pour deux sous. Delcourt pratique des tarifs que je trouve abusifs, mais il faut reconnaître qu'eux au moins savent choisir les comics qu'ils distribuent en France avec autrement plus de goût que pas mal d'éditeurs français !

04/02/2003 (modifier)