Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Le remarquable et stupéfiant Monsieur Léotard (The amazing remarkable Monsieur Leotard)

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Entre Les Aventures du Baron de Münchhausen et les Marvel comics, Le remarquable et stupéfiant M. Léotard est un jubilatoire récit picaresque peuplé de proto-super-héros dans cette Europe à l’aube du XXe siècle.


Absurde Auteurs britanniques Cà et Là Cirque & Saltimbanques

Le très athlétique Jules Léotard, né en 1838 et mort en 1870, est l’inventeur du trapèze volant et plus particulièrement de la voltige entre deux trapèzes. Il portait le maillot collant inventé pour ses besoins, nommé depuis le « léotard » et utilisé par les hommes en gymnastique artistique. Bien qu’il donne son nom à la bande dessinée d’Eddie Campbell et Dan Best, Jules Léotard meurt dès la page treize du récit suite à un accident de voltige. Entre alors en scène son jeune neveu, Étienne, qui prend l’identité de son célèbre oncle ainsi que la direction de son bigarré cirque itinérant. À partir de cet instant, la vie d’Étienne prend une tournure surréaliste au fil de ses déplacements en compagnie de cette troupe de cirque unique en son genre, peuplée de personnages ayant une très forte ressemblance avec les super-héros des temps modernes. Les membres de la petite équipe vont vivre des aventures rocambolesques à travers l’Histoire ; le siège de Paris par l’armée prussienne, l’exposition universelle de 1889, le vol de la Joconde, le naufrage du Titanic...

Scénaristes
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Octobre 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le remarquable et stupéfiant Monsieur Léotard
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

21/03/2020 | Alix
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Le dessin naïf et sa colorisation font immanquablement penser aux réclames du dernier quart du XIXème siècle et du début du XXème siècle, et donnent immédiatement une ambiance de foire ou des grands débuts du cirque : le travail graphique de Campbell est réellement bien fichu, et assez original (tout en pouvant dérouter certains lecteurs je pense). Il n’y a pas forcément beaucoup de surréalisme (même si vers la fin certaines images s’en rapprochent), comme le dit Alix, mais c’est sûr qu’il y a de la poésie dans cet album, tant dans « l’histoire » (assez décousue) que dans les illustrations, qui mêlent fausses réclames, articles de presse et dessins à l’aquarelle. Il y a là une sorte d’hommage à ces spectacles forains qui enchantaient les foules « d’avant les grands médias audio visuels », même si c’était à base d’exploitation d’animaux sauvage de freaks, et de zoos humains (chose qui est rarement évoquée d’ailleurs pour ce dernier point). L’album est découpé en chapitre bâtis comme de petits reportages, avec un ton oscillant parfois entre le journalistique et un humour un peu ironique. La lecture est sympathique, et agréable, avec quelques clins d’œil amusants (comme vers la fin lorsque l’origine des super-héros en habits moulants nous est dévoilée…).

17/06/2020 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Avec un titre pareil on sait à quoi s’attendre : du loufoque… et de ce côté-là, on est servi ! Les auteurs font preuve d’une inventivité incroyable, et les aventures surréalistes des protagonistes de ce cirque ambulant sont originales et surtout surprenantes jusqu’à la dernière page. Certains dialogues m’ont vraiment fait sourire… je ne suis pas spécialement amateur d’absurde, mais je ne me suis jamais embêté lors de ma lecture. Surtout que la mise en image est des plus réussies. Les aquarelles de Campbell (dessinateur de From Hell) sont magnifiques, et la mise en page et les enchainements sont originaux et se jouent des codes classiques de la BD, pour un résultat vraiment sympa. Un bon moment de lecture en ce qui me concerne, et un album que je recommande aux amoureux d’absurde et de surréalisme.

21/03/2020 (modifier)