Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Long Kesh - Bobby Sands et l'enfer irlandais

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

L'historie vraie de Bobby Sands, un militant de l'IRA qui a été enfermé dans la pire prison du Royaume-Uni.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Editions du Long Bec Iles Britanniques Le Conflit nord-irlandais Prisons

En septembre 1977, en Irlande du Nord, Bobby Sands, un militant de l'IRA, a été condamné à 14 ans de prison pour port d'arme illégal. Il est incarcéré dans la prison du Maze, plus connue sous le nom de Long Kesh. Commence alors une lutte pour les droits et la dignité qui va le mener à une dramatique grève de la faim de 66 jours... Texte:L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Septembre 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Long Kesh - Bobby Sands et l'enfer irlandais
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

05/03/2020 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

La biographique de l'emprisonnement d'un militant de l'IRA que je ne connaissais pas et disons que ce n'est pas à montrer aux âmes sensibles, parce que plusieurs scènes sont violentes et l'ambiance est glauque. Bobby Sands et ses copains de l'IRA vont faire plusieurs gréves durant leurs emprisonnements et cela va mal finir pour lui et plusieurs de ses compagnons. Ce qui frappe dans ce récit est la description de Long Kesh, la pire prison du Royaume-Uni apparemment, et où on pratiquait encore la torture dans les années 70 ! La description de ce milieu pénitencier est tellement horrible qu'on est choqué d'apprendre que ça se passait dans une prison européenne il y a seulement quelques décennies de ça. Ça permet d'ouvrir les yeux et de voir ce qui se passait près de chez nous, les pays 'civilisés' et que la barbarie n'est pas seulement dans les autres coins de la Terre ou très loin dans le passé. On voit aussi souvent Bobby Sands discuter avec d'autres personnages. Il y a des bons moments, comme lorsque Bobby s'interroge sur les méthodes de l'IRA, cela permet de rendre le récit un peu moins manichéen, du genre 'gentil IRA contre la gros méchante administration anglaise'. Je pense que ce qui est surtout dénoncé dans cette BD est la violence de ce milieu carcéral. Peut-être si l'IRA a raison ou non ou vont trop loin ou non, personne ne mérite la souffrance inhumaine qu'ont endurée ses prisonniers. Un ouvrage instructif, donc. Il manque juste quelque chose pour le rendre captivant à lire. Le dessin est pas mal.

05/03/2020 (modifier)