Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Une journée avec Bérengère Krief

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

Qu'est-ce qu'une journée type pour Bérengère ? Après un réveil-commando de son facétieux chat Jean-Noël, grand adepte du jeu colin-maillard, direction le petit dej' à base de pâte à tartiner (tant pis pour les céréales 0%), puis le choix cornélien de la tenue du matin. La vie est une lutte de chaque instant mais heureusement pour nous, Bérengère partage son combat !


Mirages

Une journée avec Bérengère Krief ça démarre toujours dans un rêve où tout n’est que sucre et volupté. Et oui, car pour bien commencer une journée, il faut se mettre en appétit pour le petit dèj. En espérant que Jean-Noël (le chat) ne vienne pas gâcher la fin du rêve d’un coup de papatte mal placée. Bref !… De toute façon, il est prévenu : le chat finit dans le mur s'il joue au con. D’ailleurs, pour passer un petit-déjeuner en toute tranquillité, on s’occupe de Jean-Noël d’abord. Rien de tel q’un bol de croquettes de la mort qui pue pour vous mettre le chat de bonne humeur. Une fois l’opération terminée, il s’agit de s’occuper du ravitaillement du matin. Et oui, Bérengère est l’amie du petit-déjeuner, croissants, Nutella®, cupcakes et tartines, un vrai régal. Bon, c’est pas tout ça, mais l’ambiance petit-dèj à foison, c’est pour la forme et les fans. Le bol de céréales spécial minceur n’attend pas, il faut se dépêcher avant que Jean-Noël n’embaume sa litière une fois rassasié, sinon ça se termine avec un bol de céréales de la mort qui pue…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Octobre 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Une journée avec Bérengère Krief
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

09/02/2020 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

C'est vrai que les histoires de femmes égocentriques avec leur problème de vêtements pas assortis ou leur obsession de maintien de poids et autres plan de coucheries racontés à leurs copines sur fond d'amour dans le pré ne m'intéressent guère. C'est quand même assez plat. Certes, je ne suis pas le bon public pour cette bd, uniquement girly, qui attaque d'ailleurs le grand méchant lourd. On a d'ailleurs l'impression de feuilleter un magazine féminin, sans vouloir être méprisant, car on y retrouve d'ailleurs tous les thèmes. Bref, c'est le manque d'intérêt qui aura raison de moi. Ce one shot ne m'était pas destiné. Il est vrai que j'ai déjà lu mieux dans ce genre particulier.

09/02/2020 (modifier)