Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Kébek

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Des mineurs découvrent une sphère géante en diamant noir dans les entrailles de la Terre. Ce que son analyse et son exploration vont révéler va changer la face de l’humanité.


Québec

Roy Koks, ancien responsable d’exploitation minière, ancien joueur de hockey sur glace, contemple depuis un promontoire la ville de Montréal, en proie à une puissante amertume. Une escorte policière le rappelle à ses obligations : il doit être à l’aéroport dans 45mn. Durant le trajet, il confie son histoire et la lourde responsabilité qu’il porte à un journaliste. Tout a commencé le jour où une forte secousse a alerté son équipe de miniers, sur une exploitation diamantifère du Québec. Un morceau de colline venait de s’effondrer dans une cavité du sol, entrainant une foreuse dans sa chute. Tout au fond, lui et ses hommes avaient alors aperçu une faille horizontale donnant sur une grotte. Ils avaient alors découvert à l’intérieur une incroyable singularité géologique : une gigantesque sphère de diamant noir brut, parfaitement lisse et ronde. L’origine d’une telle singularité posait mille questions aux scientifiques qui l’examinèrent. L’hypothèse la plus probable était qu’elle provenait de l’espace. Une étude tomographique radar révélait encore que la sphère était creuse et contenait une seconde sphère à l’intérieur. D’incommensurables moyens techniques furent alors déployés par la société qui l’employait pour percer une ouverture dans le diamant…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Août 2019
Statut histoire Série en cours 1 tome paru
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Kébek
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

11/12/2019 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Cette aventure se passe au Québec, d’où le titre qui tombe assez bien. Mis à part ce jeu de mot, on va avoir droit à une entrée en matière comme le film Premier contact du québécois Denis Villeneuve. Il faut dire qu’il y a une inspiration qui se ressent jusque dans le scénario avec l’exploration d’une mystérieuse sphère noire d’origine extraterrestre mais avec beaucoup de maladresses en l’espèce. Je vais être sévère dans ma notation car nous avions un très bon sujet mais qui a été exploité de façon presque catastrophique. Je vais donner un exemple précis pour illustrer mon propos. Notre héros se comporte comme tel allant jusqu’au mépris de la prudence scientifique. Il avait promis à contrecœur de jouer un match de hockey avec ses collègues. Il tiendra promesse tout juste après une journée d’hospitalisation. Je pourrais multiplier aisément ce type d’incohérences. Bref, rien n’est crédible dans la mise en scène. Pourtant, la forme est particulièrement soignée avec de grandes doubles pages qui sont un émerveillement graphique. Il faut dire que l’éditeur a mis les moyens pour produire dans la plus grande qualité. Cependant, à bien y regarder, le dessin manque parfois de profondeur. C’est malheureusement un grand ratage comme il peut en arriver. Tiens, cela me fait penser au film Waterworld avec le célèbre Kevin Costner. Bref, on peut avoir de grands moyens pour la réalisation et se planter royalement. C’est bien le cas de Kébek.

11/12/2019 (modifier)