Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

The Cute Girl Network

Note: 4/5
(4/5 pour 3 avis)

Et si vous saviez déjà tout de votre prochain rencard ? Greg Means, MK Reed et Joe Flood signent un roman graphique touchant et teinté d’humour, qui se permet de bousculer les idées préconçues sur les notions de bien et de mal dans une relation de couple. Des personnages très bien écrits, une narration impeccable et un ton résolument contemporain... enfin une comédie romantique véritablement drôle, et véritablement romantique !


First Second Les Losers Love Stories [USA] - Middle West

Jane est nouvelle à Brookport. Alors qu’elle fait une chute en skateboard en face du stand de soupe ambulant de Jack, ce dernier prend son courage à deux mains et lui propose un rencard. À l’issue de leur premier rendez-vous, Jack, à la fois mignon et touchant de maladresse, laisse une très bonne impression à Jane. Mais c’est sans compter sur le « Cute Girl Network » : un réseau d’information ultra-pointu alimenté par toutes les jeunes femmes du quartier. Elles y recensent leurs bonnes et, surtout, leurs mauvaises expériences avec certains garçons. Jane s’apprête donc à découvrir dans les moindres détails la vie sentimentale trouble – et c’est un euphémisme – de Jack... L’amour sera-t-il plus fort malgré tout ?

Scénario
Dessin
Traduction
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Février 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru

Couverture de la série The Cute Girl Network © Glénat 2016
Les notes
Note: 4/5
(4/5 pour 3 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

14/11/2019 | Mac Arthur
Modifier


Par gruizzli
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur gruizzli

Une belle petite histoire romantique qui atterrit dans mes mains ... Comment résister ? D'autant que cette histoire-là est assez originale dans son traitement. Dans le fond, c'est une simple rencontre entre deux personnes qui se plaisent et ça finit sur le baiser qu'on attend (je vous rassure, il y en a déjà eu un avant et pas que). Mais en même temps, c'est une excellente histoire dans sa forme, exploitant plusieurs pistes que j'ai rarement vues mais qui ont toutes un approfondissement que j'apprécie. Mine de rien, je dirais que la thématique de cette BD est avant tout la question du genre homme-femme, avec pas mal de critiques sur la vision qu'on a de la femme. En même temps, c'est surtout un personnage féminin qui aime faire du skate et ne pas se laisser bouffer qui est au centre du récit. De ce coté là, j'ai beaucoup apprécié Jane, une femme qui en veut ! D'autre part, on a une vision des hommes (mon dieu, ce colocataire beauf et macho !) assez négative, dans un environnement où les femmes s'organisent pour les éviter. Ce qui est agréable, c'est de montrer une histoire d'amour qui franchit plusieurs clichés du genre : le mec est pas sûr de lui et pas entreprenant, par rapport à la femme, la femme sait ce qu'elle veut et n'hésite pas à le dire, on a des femmes s'organisant pour éviter les gros cons de mecs dragueurs et lourds, et surtout j'adore le personnage de Jack. A l'inverse de la plupart des hommes virils, il est simple d'esprit, maladroit, pas très malin, très volontaire, plein de bonne humeur et gentil. Une sorte d'anti-macho, qui veut juste que les gens soient bien et gentils. C'est très amusant de lire ses frasques, d'autant qu'elles m'ont parfois fait penser à des trucs que j'ai déjà pu faire. Ça aide à l'empathie. L'histoire a d'original l'association de femmes se passant les informations sur les ex, histoire de ne pas toujours subir les erreurs de se faire draguer par le gros con (franchement, le colocataire est une caricature parfaitement horrible). Et j'aime l'idée que Jane passe outre, pour de bonnes raisons, et dans une histoire qui ne parait jamais forcée ou convenue. C'est juste une histoire banale dans un très joli enrobage avec des personnages très mignons et réalistes. Une parfaite mise en scène, en somme. Le dessin rajoute une petite touche, avec son côté dynamique et retranscrivant l'ambiance de la ville américaine. C'est plutôt bon et j'aime bien le mélange d'un style cartoon avec le mouvement bien dynamique. C'est chouette à l’œil, ça rend bien. Et pour un dessin de ce style, les moments de tendresse passent très très bien ! Oui, je suis faible face à des histoires de ce genre, mais franchement je trouve que celle-ci a de réels atouts. C'est franchement une très bonne surprise, les thématiques abordées ne sont jamais simplement un décor mal utilisé, c'est un propos qui est tenu et qui me va très bien. Je pense que les amoureux des romans graphiques et des comédies romantiques ne pourront qu'être charmés par cette petite histoire d'amour, simple et original. Pour ma part, j'ai un réel coup de cœur !

02/08/2022 (modifier)
Par Canarde
Note: 4/5
L'avatar du posteur Canarde

C'est le genre de BD qu'on va relire. Je traduirais le titre par "Le réseau des filles qui n'ont pas envie de se faire emmerder par des gros lourds". Un réseau social imaginaire dans une ville imaginaire où les filles mettent en garde leurs coreligionnaires contre les mauvaises expériences qu'elles ont eues avec tel ou tel. Mais les meilleures stratégies d'autodéfense sont parfois confrontées à l’ambiguïté de la réalité. Ou si vous préférez l'enfer est pavé de bonnes intentions. Un milieu social précaire, une sorte de monde sans vieux, des blagues potaches, des stéréotypes sexistes et des contre-stéréotypes qui se tirent la bourre, et un nouveau couple qui se dessine petit à petit contre vents et marées. Les deux personnages principaux sont attachants et pas si bêtes finalement, les dessins pêchus en noir et blanc, les dialogues désespérément djeun's, mais sympathiques, les seconds rôles suffisamment consistants. Bref c'est "cute" en somme.

21/05/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Si vous aimez les comédies romantiques à l’Américaine, voilà très certainement un récit à ne pas rater ! Car ici les deux mots qui composent ce genre sont on ne peut plus mis à l’honneur. La comédie d’abord, avec un personnage masculin d’une maladresse charmante, d’une balourdise enchanteresse, d’une distraction envoûtante. Ce type est un fléau sympathique et certaines de ses mésaventures m’ont vraiment fait rire aux éclats (mention spéciale à ‘os du cul’). Cet humour par moments décalé m’a pris au dépourvu avec une première incursion page 12, cinquième case (visible dans la galerie), qui pour moi caractérise au mieux cet art de surprendre le lecteur en l’emmenant là où il ne s’attendait pas à atterrir. La romance ensuite car ce récit est avant tout une histoire d’amour (avec adjonction d’eau de rose). Une histoire cousue de fil blanc bien dans l’esprit des récits ‘feel good’ où l’on sait d’avance que tout finira bien et que le tendre bisou marquera la fin de l’aventure. Et c’est con à dire… mais j’étais content pour ces personnages que tout cela débouche finalement sur ce happy end d’une totale simplicité. Côté dessin, j’ai bien aimé l’expressivité des personnages et la rondeur du trait. L’emploi du noir et blanc ne m’a pas gêné du tout et je trouve même que cela apporte au récit un petit côté « De mal en pis » qui lui convient bien. Rares sont les comédies romantiques qui m’ont convaincu dans l’univers de la bande dessinée. « The Cute Girl Network » y est parvenu haut la main ! Du coup, je ne peux que dire « franchement bien !! » (et encore, je trouve ça assez réducteur).

14/11/2019 (modifier)