Amertumes

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Un polonais tient à restaurant à succès dans le Berlin de 1943. Un flic américain de 1984 insiste pour qu’une cuisinière lui fasse une tarte aux pommes. Deux histoires de bouffe sensibles, réunies autour d’un sentiment commun : l’amertume


Berlin Bouffe et boisson Paquet [USA] - Les déserts Nord-Américains

Majowski : En janvier 1917, le polonais Franciszek Majowski fait la queue à la soupe populaire. Il rapporte chez lui des patates… encore, toujours et rien que des patates. Il les cuisine cependant divinement pour sa femme, qui s’inquiète pour leur avenir, étant donné le contexte de pauvreté absolue durant la guerre. La nuit porte conseil : le lendemain matin, Majowski a pris la décision d’expatrier sa petite famille à Berlin, où il monte un restaurant. 18 ans plus tard, son établissement est réputé. Les plus gros bourgeois et les hauts gradés nazis s’y pressent, et Marlène Dietrich chante sur scène. Majowski ne les porte guère dans son cœur, mais il fait le « dos rond » pour éviter les problèmes… Sleepwalk : En 1984, Lloyd a fait la route de Huntsville, au Texas, jusqu’au comté de Yuma en Arizona, pour une mystérieuse raison. Au pompiste, il demande l’adresse de la famille Barrett. L’homme répond que le vieil homme est mort et que son épouse Dolorès travaille comme cuistot au dinner de Mel’s. Lloyd s’installe donc à une table de chez Mel’s et commande une tarte aux pommes. Le patron est désolé, mais ce dessert n’est pas au menu. Lloyd insiste et réclame que la cuisinière lui en concocte une. Il a tout son temps. Il patientera à sa table tant qu’elle ne s’est pas exécutée…

Scénaristes
Auteur oeuvre originale
Dessinateur
Coloristes
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 27 Mars 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Amertumes
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

03/11/2019 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

C'est le genre de titre que j'aurais sans doute jamais découvert car j'ai failli passer à côté. Et pourtant, ces deux histoires m'ont vraiment bien plu contre toute attente spécifique. Le thème commun semble être celui de la nourriture boisson comprise. La première histoire est concentrée sur une bouteille de champagne qu'un restaurateur polonais garde précieusement dans le coffre fort d'un bar cabaret berlinois durant la Seconde Guerre Mondiale. C'est inspiré par un récit authentique. Les alliés vont bombarder la ville notamment en 1943. Tout sera détruit sauf cette bouteille de champagne auquelle notre Polonais tient véritablement à cœur. Il faut dire qu'il a commencé tout en bas de l'échelle sociale avant de bâtir un restaurant réputé qui sera même fréquenté par une certaine Marlène Dietrich. La seconde histoire est celle d'un flic qui va se déplacer assez loin dans le Nevada pour réclamer une part de tarte aux pommes à une cuisinière black. On se demande pourquoi autant d'obstination car la cuisinière en question ne souhaite pas la faire. La fin de ce récit sera assez émouvante. J'ai beaucoup aimé cette chute finale qui en dit long. On pourra regretter que ces histoires soient si courtes mais elles demeurent assez inoubliables car très touchantes. En cela, cette œuvre est une réussite. Pas d'amertume alors !

03/11/2019 (modifier)