Escapo

Note: 2.4/5
(2.4/5 pour 5 avis)

Escapo, artiste de cirque, défie la mort dans des numéros toujours plus périlleux.


Cirque & Saltimbanques Comix

Escapo, "le Roi de l'Évasion", est la vedette de l'un des numéros les plus dangereux et les plus spectaculaires du cirque où il travaille : c'est un "évasionniste", un Houdini moderne, capable d'échapper aux pièges les plus mortels malgré les cordes, les chaînes, les cadenas, la camisole qui l'entravent. Escapo est amoureux d'Aerobella, la jolie équilibriste du cirque, pour qui il écrit des poèmes. Mais la donzelle préfère l'"As des As", le bel acrobate, au trompe-la-mort au visage couturé de cicatrices. Désespéré, Escapo va-t-il se laisser mourir lors de son prochain numéro ? Dans la deuxième histoire, Escapo ne survit que d'extrême justesse au "Pinceur", l'un des pièges les plus redoutables de son répertoire. Après cet incident, il ne veut plus exercer son art, par peur d'en mourir. Mais s'il ne veut pas se faire virer, il doit continuer à assurer ses représentations.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Février 2002
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Escapo
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

27/01/2003 | Cassidy
Modifier


Par Miranda
Note: 2/5

Escapo c'est juste un beau noir et blanc, point. C'est sûr que graphiquement Pope a du talent mais niveau scénario c'est plutôt proche du néant. L'auteur ne sait pas où il va avec son histoire, il prend le parti d'en faire une histoire d'amour et puis en cours de route il change d'avis, trop banal comme scénario certainement. Il décide donc de le virer au fantastique, mais là non plus l'inspiration n'y est pas et il abandonne carrément son histoire. On a l'impression qu'il en a eu marre et a tout lâché en terminant avec une chute plus qu'approximative. Ce récit n'a que très peu d'intérêt et se lit extrêmement vite.

14/04/2010 (modifier)
Par Spooky
Note: 2/5
L'avatar du posteur Spooky

Bof bof. Je suis assez de l'avis de Cassidy. L'intérêt de cet album se délite très très vite. Le début, une histoire d'amour contrariée, tourne vite en eau de boudin. Et la suite n'arrange rien. Quant au style graphique, il est assez quelconque, mis à part l'anatomie d'Escapo, le héros. Pope a-t-il rélisé des comics de super-héros ? Parce que ça y ressemble. Bref, ça se lit très vite, et ça s'oublie assez vite.

15/10/2004 (modifier)
Par JBT900
Note: 3/5

Une BD lue par hasard et des fois le hasard fait bien les choses. Certes ce n'est pas l'album du siècle mais c'est un agréable moment de lecture auquel nous convie Pope. Le dessin en noir et blanc est très honnête, dynamique, parfois un peu brouillon c'est vrai, mais dans l'ensemble c'est plutôt positif. On est bien dans une dynamique comics, avec un découpage à la comics et des effets graphiques de comics, mais c'est tout. Parce que cette BD a un charme certain, légèrement suranné, teinté de ces douces ambiances empreintes de folie humaine que le cirque sait distiller. On entre bien dans l'histoire, et même si le mythe de la belle et de la bête ce n'est certes pas nouveau, il est traité ici avec originalité et même une certaine forme de poésie qui détend et qui distrait. On peut toutefois faire la moue au sujet de la fin un peu en eau de boudin mais ça reste une BD d'atmosphères, d'ambiances, très bien rendues.

16/06/2003 (modifier)
Par Cassidy
Note: 1/5

Si l'on en croit la quatrième de couverture de l'album, Paul Pope, l'auteur d'"Escapo", est une star au Japon. Vu que son dessin est moche comme du manga, pour une fois, on pourrait croire à cette formule chère aux has been du show biz français... Oui, bon, je sais, les mangas ne sont pas tous moches, mais disons qu'il y a quand même beaucoup de mangas bien hideux et que ce comic leur ressemble... Le scénario ne rattrape hélas pas cette laideur. Le thème de la première histoire, le monstre amoureux de la belle qui en aime un autre, plus beau, est terriblement usé. Et choisir un cirque comme décor à cette histoire est également très, très courant !! Sauf que d'habitude, l'amoureux malheureux est un clown, la belle une écuyère, et le bellâtre un trapéziste (sauf dans "Freaks", le film de Tod Browning, c'est vrai...). Là, on a un évasionniste, une équilibriste et un acrobate, mais ça ne change absolument rien. Et surtout, ça ne dit ou ne raconte vraiment rien de nouveau sur ce sujet maintes fois rebattu. Quant au pseudo-suspense (Escapo, par dépit amoureux, va-t-il laisser le piège le tuer ?), il est flingué d'entrée de jeu par la simple présence d'une deuxième histoire. Laquelle est à peine moins ratée. Bref, pas la peine de perdre votre temps avec cette BD encore plus ennuyeuse qu'affreuse.

27/01/2003 (modifier)
Par Cedricval
Note: 4/5

Même si au premier abord le dessin peut rebuter, on se sent presque immédiatement à l'aise avec les personnages et l'histoire. L'originalité réside dans le cadre, le cirque. Le personnage d'Escapo qui est une attraction rentable devra lutter contre la mort. Car sur les pistes, dans ce numéro d'évasion, la mort plâne. Un récit grandiose qu'il ne faut surtout pas manquer !

27/01/2003 (modifier)