Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Batman - Damned

Note: 1.5/5
(1.5/5 pour 2 avis)

Le Joker est mort. C'est désormais une certitude. Mais qui, de Batman ou d'une menace autrement plus malfaisante, a pu mettre fin au règne de terreur du clown criminel ?


Batman DC Comics Super-héros Univers des super-héros DC Comics

Batman, retrouvé inconscient près du corps de son ennemi, est incapable de mettre ses souvenirs en ordre. Pire, il en vient à douter de la réalité elle-même. Pour l'accompagner, et le perdre un peu plus ?, le justicier reçoit l'aide providentielle de John Constantine au cours d'une enquête qui l'amènera à frayer avec les forces mystiques tapies au coeur de Gotham.

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 25 Octobre 2019
Statut histoire Série terminée 1 tome paru
Couverture de la série Batman - Damned
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

27/10/2019 | Mac Arthur
Modifier


Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'avais bien aimé le one-shot Joker du même duo (d'ailleurs plusieurs sur le net se demande si cet album est une suite ou non) et c'est donc avec positivisme que j'ai commencé la lecture de cette histoire. J'ai eu l'impression d'un gâchis: qu'est-ce qui se passerait si Joker meurt à cause de Batman ? J'aurais bien aimé voir les conséquences sur l'univers de Batman, mais malheureusement, on voit surtout Batman douter de lui-même et se faire juger par d'autres super-héros parce ce qu'il a fait c'est pas bien. Si je comprends bien, c'est le premier titre d'un label adulte de DC Comics et parfois le scénariste traite de sujet très adultes en tombant dans l'immaturité d'un ado qui veut absolument choquer. Ainsi, Harley Quinn est tellement furieux que son Joker est mort qu'elle va essayer de violer Batman. Ou peut-être qu'elle l'a vraiment violé, parfois c'est un peu dur de savoir si quelque chose est vraiment arrivé ou non. Si les flashbacks entre le présent et l'enfance Batman ont été facile à suivre pour moi, l'apport du fantastique a fait que parfois je ne comprenais pas trop ce qui se passait. En plus, l'intrigue est un peu ennuyeuse par moment et la fin m'a semblé être un peu n'importe quoi. Enfin, je veux dire la manière dont j'ai compris la fin est n'importe quoi pour moi et en plus j'ai deux interprétations différentes pour la dernière scène. Un autre one-shot de Batman sans grand intérêt. Le dessin est pas mal.

15/05/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

‘tain ! J’ai rien compris… Côté positif : j’ai bien aimé le dessin et je trouve le format du livre bien adapté à la richesse de celui-ci. Côté négatif : tout le reste… Un scénario abscons auquel je crains n’avoir rien capté. Une narration lourde et emphatique avec des phrases tellement allongées que j’en avais oublié le début avant même d’en voir la fin trois planches plus loin (et la calligraphie très synthétique n'est pas du genre à m'aider). Un découpage avec flash-backs, flash-forward, passages dans un univers démoniaque (ça, je n’en suis pas sûr mais il me semble qu’à un moment ça doit être un truc du genre) qui n’aura pas été de nature à m’aider dans la compréhension de l’intrigue. En fait, je me demande si hormis les auteurs et John Constantine (personnage secondaire de ce récit mais qui semble tirer toutes les ficelles), quelqu’un a compris quoi que ce soit à ce qui arrivait. Le pauvre Batman me semblait encore plus paumé que moi (et sincèrement ce n’est pas peu dire !) C’est con parce que le livre fait envie. La couverture est soignée, le format plus grand que le format traditionnel des comics est agréable, le dessin est d’une noirceur envoûtante et garde toujours une parfaite lisibilité... Ça aurait pu être chouette (et ce le sera sans doute pour d’autres lecteurs). Je n’avais peut-être pas les codes (je suis loin d’être un spécialiste des séries de super-héros) ou bien le but des auteurs était véritablement de nous égarer pour nous convier à une ballade graphique dans un Gotham City sombre à souhait. Toujours est-il que moi, quand je ne comprends pas, je n’aime pas ! A noter que cet album est proposé sous trois couvertures différentes (pour le même contenu).

27/10/2019 (modifier)