Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Salamine

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Célèbre bataille opposant Grecs et Perses 10 ans après Marathon.


Au temps de la Grèce Antique Vieux gréements

Un détroit comme tombeau des rêves de conquête. Depuis plusieurs décennies l’empire perse tente de soumettre à son autorité l’ensemble des cités grecques. Des campagnes militaires successives apportent alternativement joies et défaites. Si une partie de la Grèce a fait allégeance, que certains états grecs ont choisis la neutralité, les puissantes cités du sud avec Athènes, Corinthe, Olympie ou encore Sparte refusent obstinément la soumission. En 480 av. JC, après plus de quatre années de minutieux préparatifs, le roi perse Xerxès Ier se lance dans une nouvelle expédition. Une expédition guerrière titanesque que rien ne semble en mesure d’arrêter. Mais tout comme dans la mythologie grecque avec son héros légendaire Achille, la puissante armée perse a son talon : sa morgue. Persuadé que toutes les victoires sont par avance acquises, la flotte achéménide ne percevra que trop tard l’embuscade tendue par les Grecs. Les eaux du détroit de Salamine seront le tombeau de leur rêve de conquête... (Site éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Juin 2019
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Salamine
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/06/2019 | Noirdésir
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

J’ai déjà écrit ailleurs tout le bien qu’on pouvait attendre de cette série, et finalement c'est la déception qui souvent prédomine après lecture des albums déjà parus (rares ont été les satisfactions !). Et cet album se range clairement dans la catégorie des déceptions. La bataille de Salamine est célèbre – à juste titre, puisque, plus que celle de Marathon 10 ans plus tôt, elle met presque fin aux ambitions perses en Grèce. Son déroulement nous est connu par plusieurs textes grecs. Mais voilà, Delitte doit meubler, « romancer » toute la partie précédant cette bataille, en inventant des dialogues, des péripéties. Comme souvent dans cette collection, c'est la partie la plus faible, qui fait parfois l’effet d’un remplissage. Et, pour mieux faire comprendre au lecteur qui parle (dans le camp grec ou dans celui des Perses), les gens s’interpellent par leur nom au lieu de dire vous ou tu. Cela fait quand même artificiel. Un début trop long et trop creux surtout. Mais ensuite la bataille elle-même est expédiée en quelques planches (2 pages et demi pas plus). Ce qui est vraiment décevant, car du coup on ne peut qu’imaginer son déroulement. C’est d’autant plus dommage que c’est la partie la plus détaillée historiquement. Autre déception me concernant : le dessin de Lo Storto. Lui et la colorisation ne me conviennent pas (affaire de goût sans doute). Le dossier final est intéressant (de la bonne vulgarisation). J’y aurais personnellement ajouté quelques batailles au déroulement proche (c’est-à-dire durant lesquelles une flotte supérieure en nombre, trop sûre de sa force et moins bien organisée se fait écraser par une autre plus déterminée et organisée – comme celle de L’Ecluse au début de la guerre de cent ans). Bref, un album globalement décevant. Qui se laisse lire et oublier dans la foulée.

18/06/2019 (modifier)