Last American

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Nourrie par la peur de l’apocalypse nucléaire qui a marqué plusieurs générations de l’après-guerre, LAST AMERICAN se penche sur la culture moribonde américaine et son inconscient autodestructeur et résonne toujours particulièrement aujourd’hui.


2000 AD Après l'apocalypse... Auteurs britanniques Marvel

Vingt ans ont passé depuis que la guerre atomique a ravagé le monde. Placé en sommeil artificiel et cryogénisé à la veille de son déclenchement, le Capitaine de l’U.S. Army Ulysses S. Pilgrim est réveillé par une équipe de robots afin de pouvoir remplir sa mission : parcourir les États-Unis à la recherche de survivants et éliminer les éventuels ennemis sur sa route. En chemin, il devra affronter la vision apocalyptique d’un monde qui n’a plus rien en commun avec ses souvenirs en évitant de répondre à cette question : est-il le seul survivant de la folie nucléaire ? Totalement inédit en France, LAST AMERICAN est un véritable ovni de la bande dessinée anglo-saxonne signé au scénario par John WAGNER et Alan GRANT (Monster, Judge Dredd), duo emblématique du magazine phare anglais 2000AD. Publiée aux États-Unis en 1990 après un travail d’écriture et de dessin qui a duré près de cinq ans, cette histoire complète marque leur ultime collaboration. Elle est illustrée par Mick McMAHON, lui-même l’un des dessinateurs les plus reconnus de JUDGE DREDD depuis le premier épisode publié en 1977 qu’il a signé, et qui offre ici l’une de ses plus belles prestations graphiques. Créée en pleine ère Reagan dans les dernières années de la Guerre Froide et initialement publiée aux États-Unis chez Epic Comics, cette série devenue culte reste toujours aussi glaçante par sa description de la découverte d’un monde que nos contemporains ont ruiné. Texte: L'éditeur

Scénaristes
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Septembre 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Last American
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

02/06/2019 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un peu déçu par cet album vendu par l'éditeur comme un OVNI qui révolutionne les comics et à la lecture j'ai juste eu l'impression de lire un autre récit post-apocalyptique de plus. Ce récit a été écrit durant les années 80 et donc on retrouve les peurs de cette époque. C'est ainsi qu'on aura droit à unes troisième guerre mondiale nucléaire qu a détruit la planète alors que de nos jours je pense que les gens sont plus terrifiés par les terroristes ou les changements climatiques que par les armes nucléaires. On retrouve aussi une satire de l'époque de Reagan en général. Je pense que la raison principal pourquoi je n'ai pas trouvé le récit mémorable est que le personnage principal, le Last American du titre, ne m'a pas semblé attachant. Je me foutais un peu de ce qu'il pouvait ressentir et ce qui lui arrivait. Je n'aime pas non plus la manière dont le dessinateur représente les humains. J'aime bien les décors, les robots et aussi les couleurs, mais je n'accroche pas du tout à ses humains qui sont dessinés de manière étrange. En gros, un récit de science-fiction qui se laisse lire du moment qu'on aime le genre et cela donne une bonne représentation du genre de réflexions que les gens pouvaient avoir à l'époque, mais ce n'est pas un indispensable à mes yeux.

02/06/2019 (modifier)