Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

La Honte et l'Oubli

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Guerre hispano-américaine aux Philippines.


1872 - 1899 : de la IIIe république à la fin du XIXe siècle Asie du sud-est

Quand un paradis prend des allures d'enfer Manille, 1897. Pour venir en aide à son père ruiné par un accident du sort, José part faire son service militaire aux îles Philippines. Un an plus tard, c’est Félix, son cadet, qui débarque à son tour à Manille. Mais alors que la guerre éclate entre l’Espagne et les États-Unis, l’archipel se retrouve pris en étau entre ces deux puissances souverainistes et les guérilleros indépendantistes philippins. Pour le moment encore séparés, nos deux frères risquent bien de célébrer leurs retrouvailles aux prises avec les tourments de l’Histoire... Née suite au conflit hispano-américain de 1898, l’insurrection philippine réprimée par l’armée américaine fit, en l’espace de 3 ans, plus d’un million de morts civils. À travers cette nouvelle série au souffle romanesque, les auteurs décident de nous replonger au cœur de cet épisode incroyablement méconnu de l’histoire, que l’Amérique aurait préféré oublier. (Site éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Mai 2019
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série La Honte et l'Oubli
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

14/05/2019 | Noirdésir
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Encore une bd historique très intéressante qui nous fait découvrir un pan de l'Histoire que nous ne connaissons pas vraiment à moins d'être Espagnol. Les Philippines tout comme Cuba étaient encore en leur possession à la fin du XIX ème siècle. Cependant, cette nation jadis conquérante avait loupé le coche de la révolution industrielle, se laissant distancer par d'autres nations comme l'Angleterre, la France, l'Allemagne ou encore la jeune nation américaine. Ce sont bien les États-Unis qui veulent lui déclarer la guerre car l'Espagne a refusé de vendre l'île de Cuba. On a tout de suite une pensée pour nos amis danois qui ont refusé de vendre le Groenland à Donald Trump. Eh oui, tout ne s'achète pas. Cependant, les puissantes nations utilisent alors la force comme moyen de prendre possession. C'est bien cela la guerre. Il y aura un double théâtre des opérations à savoir Cuba mais surtout les Philippines. C'est l'objet de cette bd où un jeune Espagnol va rejoindre son frère dans les combats. Il est vrai que la situation est un peu plus compliquée, car les indépendantistes locaux mènent également une guérilla. Cette bd garde le contrôle du souci historique où les dates seront respectées. J'ai eu un peu plus de mal avec le graphisme pour par exemple distinguer les deux frères. C'est une aventure en deux tomes tout à fait honnête.

19/07/2020 (modifier)
L'avatar du posteur Noirdésir

Après une petite introduction en Espagne, nous entrons de plain-pied dans l’action et découvrons les enjeux autour du contrôle des Philippines. Nous suivons pour cela le destin de deux frères, enrôlés tous les deux dans l’armée espagnole – mais qui ne se sont pas encore retrouvés dans ce premier album. Les Espagnols doivent faire face à des révoltes indépendantistes (avec parfois des européens qui les aident) et aux ambitions américaines dans la région (nous suivons aussi la montée des tensions entre Européens – Allemands et Anglais entre autres). Les tensions augmentent, jusqu’au déclenchement des hostilités – qui se passent très mal pour les Espagnols. L’ambiance m’a un peu fait penser à la guerre de sécession, une sorte de western transposé en Asie de l’Est. Cela se laisse lire, mais sans trop d’originalité. Du pas mal, sans plus pour le moment. Quant au dessin, je l’ai trouvé efficace. La série est prévue en deux tomes, et sera donc rapidement conclue (ce qui est plutôt une bonne nouvelle). On y verra donc les Etats-Unis jouer un jeu trouble (puisqu’au lieu de jouer un rôle émancipateur et contre tout ce qu’ils avaient pu faire croire aux insurgés philippins, ils vont se contenter de prendre la place des Espagnols pour le contrôle de l’archipel). ************************ MAJ après lecture du second et dernier tome: Comme prévu la série se conclut rapidement, et dénoue les nœuds de l'intrigue élaborée précédemment, tout en reliant petite et grande histoire. Cet album se révèle assez dynamique, alternant entre un siège (sorte de Fort Alamo philippin) et les intrigues des Etats-Unis pour s'emparer des Philippines aux dépens des Espagnols - et surtout des insurgés philippins, véritables dindons de la farce, sous les yeux complices des puissances européennes. Les auteurs montrent bien le traitement infligé par les Américains aux civils philippins (identiques à ceux subis par les Amérindiens, mais aussi à ceux que faisaient subir les Anglais aux Boers, par exemple: la "civilisation" s'habille d'hypocrisie lorsqu'elle est assoiffée de conquêtes. Au final, c'est un diptyque qui se laisse lire, efficace sans être trop original, mais pas mal fichu dans son genre. Qui développe des thématiques classiques, un canevas vu ailleurs (dans des westerns par exemple), mais dans un cadre exotique peu traité en BD à ma connaissance.

14/05/2019 (MAJ le 03/01/2020) (modifier)