Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

L'Amour expliqué aux extra terrestres

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Deux professeurs experts en humanité décident de nous donner un cours sur les pratiques sexuelles chez les humains, espèce qui ne fait rien comme les autres


Le sexe (pour de rire)

Deux professeurs expliquent aux extra terrestres les subtilités l'amour chez les humains Pendant que l'un donne un cours théorique sur l'amour et le sexe chez les humains, l'autre passe en revue tous les types de relations sexuelles possibles et imaginables. S'ensuit une controverse sur la supériorité de l'homme ou de la femme, selon leur évolution sexuelle.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Janvier 1997
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série L'Amour expliqué aux extra terrestres
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

03/05/2019 | Ju
Modifier


Par Ju
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ju

Voici une bd que j'avais achetée d'occase à Boulinier, et il n'y a ici rien d'inoubliable. Les pages se composent d'un exposé sur l'amour (ou plutôt le sexe) chez les humains et de petits strips explicitant des supposée habitudes sexuelles chez les humains, toutes plus loufoques les unes que les autres (l'attirance pour les sécrétions nasales, pour les personnes de très grande taille, pour les poils, etc.). Si ces petites saynètes peuvent parfois prêter à sourire, c'est assez rare, et j'ai trouvé la plupart un peu vulgaires et pas vraiment drôles. Quant au "cours" en lui-même, il n'apporte rien et est assez ennuyant, l'humour n'étant décidément pas assez drôle pour moi. J'ai juste bien aimé la fin quand les deux "scientifiques" extraterrestres s'écharpent sur la supériorité de l'homme ou de la femme, et de savoir lequel ou laquelle des deux est la forme pure de l'humanité et lequel est la forme déviante. L'auteur donne là au passage une petite leçon pour tous ceux qui pourront arguer de la supériorité, notamment génétique de l'homme sur la femme : pour les extra-terrestres en tout cas, ceci n'est qu'une affaire de point de vue. Dans tous les cas, cela ne sauve pas un piètre ensemble, avec un dessin qui fait le minimum syndical.

03/05/2019 (modifier)