50 nuances de gras - L'elfe qui aimait trop les frites

Note: 2.33/5
(2.33/5 pour 3 avis)

La rencontre succulente de la fantasy… et des frites !


Problèmes de poids Seinen Wani Magazine

Naoe travaille dans un centre de massage et de bien-être, où il soulage les gens de leurs petits bobos. Mais le jour où il voit débarquer Erufuda, une étrange jeune femme un peu grassouillette, il comprend qu’il a affaire à un cas critique... Sa patiente n’est autre qu’une elfe, coincée dans notre monde à cause de son surpoids ! Ayant commis l’erreur de goûter à la nourriture terrestre, elle est, depuis, complètement accro aux frites ! Avec son sale caractère et sa totale mauvaise foi, l’elfe est loin d’être commode… Et Naoe va découvrir qu’elle n’est pas la seule créature fantastique à avoir besoin de son aide pour rester en pleine(s) forme(s) ! Texte:L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 02 Mai 2019
Statut histoire Série en cours (3 tomes parus au Japon, série en cours) 3 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série 50 nuances de gras - L'elfe qui aimait trop les frites
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

02/05/2019 | Gaston
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

Qu'est ce que c'est vraiment pathétique ! On a droit à tout ce qu'il y a de plus mauvais dans le manga japonais. Les plus réfractaires au genre risquent de dire qu'ils avaient raison. Cependant, c'est comme tout : il y a du bon et du mauvais et ce, quelque soit le genre. Bien sûr, on peut trouver que 50 nuances de gras est pas mal et en même temps, on fustigera une oeuvre intelligente que la plupart des aviseurs apprécient pour ses qualités intrinsèques. Mais là, encore, il faut accepter la médiocrité au nom de la tolérance. Je viens de voir un reportage sur une usine de frites qui cause beaucoup de pollution au niveau de la nature environnante. Il est vrai que les habitants reçoivent des jets de gras jusque sur leurs automobiles sans compter les odeurs de friture portées par le vent. Cela vaccine un peu. Que dire sur l'oeuvre en elle-même ? La lecture m'a paru assez ennuyeuse sans compter toute cette frivolité autour d'une elfe qui aime les frites au point d'en manger un peu trop ce qui la condamne à rester dans le monde des humains. Oui, elle grossit et prend du gras surtout au niveau de sa poitrine aguicheuse. Plus gras, on ne fait pas ! Par ailleurs, c'était censé être un peu humoristique. J'ai même pas souri une seule fois autour de cette elfe rondelette. Et qu'est-ce que cela manque de profondeur ! Ce titre emprunte également sur le succès mondial de 50 nuances de Grey. Il est clair que je préfère de loin cette saga à ce pastiche raté.

02/08/2019 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Le titre et la couverture de la série avaient attiré mon attention. Je trouvais l'idée amusante d'une elfe qui mange trop et je m'attendais à une série marrante. En fait, je suis déçu. D'abord parce que là où j'espérais une héroïne attachante, je la trouve assez agressive et pas très drôle. Et le héros qui l'accompagne n'est guère passionnant non plus, simple chiropracteur dont le seul rôle est de prodiguer ses conseils presque à la manière d'un documentaire éducatif. Ensuite parce que la série ne présente pas vraiment d'histoire, pour le premier tome du moins. C'est juste une suite de saynètes où le héros rencontre à chaque fois une nouvelle femme/créature surnaturelle avec quelques soucis corporels, qu'il s'agisse de surpoids ou de problèmes de dos. Et l'ensemble est ponctué d'une très grosse dose de fan service, qui tend presque à l'érotisme par moment tant les femmes dévoilent leurs charmes rebondis et se retrouvent dans des positions tellement suggestives qu'elles en deviennent vulgaires. Alors le dessin est bon, les filles plutôt jolies malgré leur surpoids, et les conseils du chiropracteur ne sont pas inintéressants, mais globalement le récit est plutôt ennuyeux, pas vraiment drôle et je n'ai pas réussi à m'attacher aux personnages.

29/05/2019 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 Une comédie qui met en vedette un masseur qui va venir en aide à une elfe qui aime un peu trop les frites et il y aura aussi d'autres créatures fantastiques qui auront besoin de son aide. Pour l'instant toutes sont des femmes avec des jolies formes. C'est donc un autre manga rempli de filles monstres. Il y a de l'humour un peu débile et aussi du fan-service vu que l'auteur aime bien les filles avec des gros seins et des grosses fesses. J'ai trouvé que ce premier tome se laissait lire, mais sans grande passion. Il y a des gags qui m'ont fait sourire et l'elfe est un peu sympathique, mais j'ai aussi trouvé que l'humour était un peu lourd par moments et je ne me pense pas trop être capable de lire plusieurs tomes de ce manga un à la suite de l'autre sans finir par m'ennuyer. En gros, à moins que s'améliore dans les chapitres suivants, c'est pour moi un manga moyen dont je conseille l'emprunt d'un tome de temps à autre à la bibliothèque. Ou un achat si on fantasme sur les filles monstres qui ont du gras.

02/05/2019 (modifier)