Placerville

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Une fantomatique fillette en lisière de forêt semble être à l’origine d'inquiétantes disparitions à Placerville (USA). Un policier local enquête.


Christophe Bec École européenne supérieure de l'image [USA] - Côte Ouest

En 1951, deux femmes – une mère et sa fille – roulent de nuit sur la route 51 reliant Sacramento à Carson City, à proximité de Placerville (Californie). La route forestière est longue, sinueuse, enneigée et peu fréquentée. Soudain, l’une d’elles aperçoit quelque chose de totalement incongru sur le bas-côté : une fillette debout dans la neige, en chemise de nuit, de longs cheveux noirs qui masquent son visage. Le temps de la stupeur, les deux femmes font demi-tour après un mile… Et retrouvent la fillette dans la même posture, mais à une distance de seulement un demi mile. Elles s’arrêtent et ouvrent la vitre pour lui proposer de l’aide. La fillette se retourne et… on ne retrouvera jamais les deux femmes. 65 ans plus tard, le jeune shérif Stasser prend son service à Placerville. En discutant avec la serveuse du snack et des collègues, il décide d’aller faire un tour chez le vieux Holzman, un ermite quelque peu associable, dont l’absence prolongée en ville est suspecte. Stasser prend la route de la propriété paumée de Holzman dans les bois. Sur place, il le cherche et le hèle… en vain. Il le retrouve mort dans sa serre, sans doute empoisonné par le venin d’une des grosses araignées qu’il collectionne.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Mai 2018
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Placerville
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

01/05/2019 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Je ne le cache pas, j'aime bien les scénarios de Bec qui sont à la fois simples et efficaces. La simplicité est parfois un atout de taille. On a tous entendu parler que sur une route désertique bordée de forêts, on pouvait croiser en voiture durant la nuit un fantôme. En l’occurrence, cela sera celui d'une jeune fillette vêtue de blanc et qui cache son visage derrière de longs cheveux. Il est vrai que celui-ci sera terrifiant. J'ai déjà croisé un tel concept dans un film d'horreur du genre The Ring. Ce thriller est également assez efficace car l'auteur sait raconter son histoire en donnant une âme à son personnage principal, un shérif qui a un peu de mal à exprimer ses sentiments vis-à-vis d'une femme qu'il aime bien. Il s'occupe de sa maman très âgée et surtout très malade. Celui-ci va mener l'enquête d'une main de maître avec plusieurs indices à sa disposition. Oui, encore une fois, cela manque un peu d’originalité mais l'auteur s'en tire bien car il sait agencer les choses de telle sorte qu'on ne s'ennuie jamais et qu'on passe un bon moment de lecture. Rien à redire également sur le dessin très réaliste en noir et blanc de Cyrille Ternom qui colle à merveille avec ce type de récit angoissant.

01/05/2019 (modifier)