Luke Cage - L'intégrale

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Les aventures du premier héros noir qui a été la vedette de son propre titre.


Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Un nouveau héros entre dans la collection MARVEL CLASSIC : Luke Cage. Le mercenaire à la peau dure protège Harlem et de manière déclarée ! Il a créé une agence, Héros à Louer, plutôt prospère. Entre ses propres ennemis comme Black Mariah et ceux qu'il partagent avec ses collègues super-héros tel que Fatalis, il ne chôme pas ! Texte: L'éditeur

Scénaristes
Dessinateurs
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 14 Novembre 2018
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série Luke Cage - L'intégrale
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

04/03/2019 | Gaston
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Luke Cage n'est pas le premier super-héros noir de Marvel, mais il est le premier qui a eu son propre titre. Il est clairement influencé par les films de blacksploitation de l'époque. Le premier scénariste de la série est Archie Goodwin qui va être remplacé par d'autres scénaristes comme Steve Englehart qui écrit la plupart des épisodes de la première intégrale. Il y a deux dessinateurs dont Billy Graham qui est un des quelques dessinateurs noirs qui ont travaillé chez Marvel dans les années 70. J'ai bien aimé la plupart des histoires de l'album. Évidemment, il faut aimer les vieux comics et leurs codes (pleins de textes narratifs, les personnages qui monologues beaucoup, les personnages qui aiment bien expliquer leurs vies comme ça les lecteurs comprends bien ce qui se passe, etc) pour rentrer dans ses récits. J'aime bien le travail de Goodwin car le ton de ses histoires sont plutôt sérieux alors qu'ensuite parfois le ton était sérieux et parfois un peu loin. Certains histoires de Englehart comme celle avec le gang mené par une grosse femme noir ou encore celle qui se passe durant Noel tombent presque dans la parodie. J'aime bien le personnage de Luke Cage et j'aime bien l'idée qu'il loue ses services, cela lui donne un coté anti-héros qui le rends différent des autres super-héros qui vont sauver le monde par pur altruiste. Les personnages qui gravitent autour de lui sont souvent bien trouvé. Les deux dessinateurs font du boulot corrects même si le visage des personnages sur certaines pages sont un peu bizarre. Ils ne sont pas au niveau des mes dessinateurs préférés de cette époque comme John Buscema ou Neal Adams, mais ça reste plus regardable que les trucs sans âme qu'on a droit dans les comics modernes. A noter que la première intégrale contient les 16 premiers numéros qui sont aussi tous les numéros ayant le titre original de la série de Luke Cage. En effet, à partir du numéro 17 il va prendre comme nom de code Power Man et ça devient le titre de la série. Ça tombe bien le numéro 16 donne vraiment l'impression que c'est la fin d'un cycle dans la vie de Luke Cage.

04/03/2019 (modifier)