Le dernier dragon

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Une croisade se prépare, les forces en présence tentent de prendre le pouvoir. C’est à qui contrôlera les derniers dragons pour prendre l’avantage.


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII Dragons

1499 en Orient, deux pilleurs violent un cimetière de dragon pour en ramener un œuf. L’espèce, en voie d’extinction, est recherchée pour le commerce de l’animal dressé au combat ou pour la glande située dans sa tête et assurant un immense pouvoir à qui sait l’exploiter. À l’autre bout du monde, Jeanne prépare le dragon de la dragonnière Umas. Cette dernière part à la recherche de cet oeuf volé.

Scénariste
Dessinateurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 30 Janvier 2018
Statut histoire Série en cours 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Le dernier dragon
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

22/02/2019 | PAco
Modifier


Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Personnellement j'aime beaucoup tout ce qui de près ou de loin ressemble à une uchronie. Ici nous évoluons dans ce qui est une fin de moyen âge début renaissance mais où existent encore des dragons, figures mythologiques emblématiques des peurs de cette période. Les choses son habilement amenées, en fait l'on en viendrait presque à croire que tout cela n'est pas sorti de l'imaginaire du scénariste mais a bel et bien existé. J'ai trouvé les dragons plutôt bien faits, autre point positif les cavaliers ou plutôt cavalières n'ont pas les seins à l'air, l'on aurait pu redouter ce genre de chose dans un récit qui s'apparente à de la fantasy mais non et c'est très bien comme cela. L'intrigue est prenante et ne demande qu'une suite que je lirais certainement, ne boudons pas notre plaisir pour une histoire fort divertissante.

03/03/2019 (modifier)
Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

C'est un réelle surprise que cet album qui réussit à trouver à mon sens un équilibre subtil entre l’historique et la fantasy. Ancré dans un carcan historique qui semble plutôt fidèle mettant en scène l'Europe et le Moyen Orient de la fin du Moyen Age et du début de la Renaissance, nous plongeons dans le sillon d'un ordre mis à mal par la disparition progressive de ce qui reste sa raison d'être : les dragons. L'album s'ouvre sur la découverte d'un œuf de dragon dans un sanctuaire très difficile d'accès par deux voleurs. Son arrivée sur le "marché" va attiser toutes les convoitises des grands de ce monde, seuls capables de payer de telles fortunes pour une telle merveille. L'ordre des dragons qui voit la population de ses montures disparaitre petit à petit rêve lui aussi de mettre la main sur cet œuf... C'est donc sur la base de cette intrigue que ce tome introductif nous immerge de façon plutôt réussie. L'équilibre entre le pan historique et la fantasy est bien trouvé et fonctionne agréablement, servi par le dessin semi réaliste de Léo Pilipovic qui s'y prête parfaitement. La narration s'en ressent et on avale l'album d'un trait ! Rythme soutenu, intrigue prenante, dessin au rendez-vous... voilà donc un premier tome concluant qui n'appelle plus qu'une suite tout aussi à la hauteur pour garantir un plaisir de lecture complet !

22/02/2019 (modifier)