City Hunter Rebirth

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

Séquelle inattendue de la mythique série de Tsukasa Hôjô.


Seinen Tokuma Shoten Voyages dans le temps

Kaori est une inconditionnelle de City Hunter. Son fantasme est de vivre de grandes aventures aux côtés de son idole, Ryo Saeba. Mais, célibataire à 40 ans et prisonnière d’un boulot ennuyeux, elle commence à perdre ses illusions de jeunesse... Son quotidien morne bascule le jour où, percutée par un train à pleine vitesse, elle se réveille dans la peau d’une lycéenne dans le Shinjuku des années 80 ! Désorientée et à bout de nerfs, elle tente le tout pour le tout et trace le fameux XYZ sur le panneau de la gare... (texte : Ki-oon)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Février 2019
Statut histoire Série en cours (4 tomes parus au Japon, série en cours) 2 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série City Hunter Rebirth
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

15/02/2019 | Spooky
Modifier


Par Gaston
Note: 4/5
L'avatar du posteur Gaston

3.5 *avis portant sur le premier tome* Tiens, une suite à City Hunter, un de mes mangas préférés. Il fallait donc que je la lise et je me suis vite rendu compte que c'était différent de ce que j'imaginais. Je pensais que Ryo Saeba et Kaori allaient simplement vivre de nouvelles aventures, mais l'auteure qui remplace Hojo avait un autre plan en tête. Ainsi, une femme de 40 ans fan de la série va se retrouver propulsée dans la série et plus exactement à un moment exact du manga ! On la voit donc 'parasiter' le récit et le résultat est assez amusant. J'ai été un peu circonspect au début, mais au fil des chapitres j'ai trouvé que c'était rigolo et que ça fonctionne bien. En plus, le dessin ressemble à celui d'Hojo et l'esprit de la série est bien respecté. Comme ce reboot est l'oeuvre d'une femme, je me demande si l’héroïne ne la représente pas un peu. Cela dit je ne sais pas si j'ai envie de lire des dizaines de tomes de cette série si ça se résume à juste reprendre les trames de la série en changeant juste des trucs à cause de l'intrusion d'un nouveau personnage. J'espère qu'il y aura des histoires originales parce qu'à la longue cela risque de devenir un peu ennuyeux. Et puis vu ce qui arrive à l’héroïne avant qu'elle arrive dans l'univers de City Hunter, j'ai peur que la fin soit prévisible.

07/07/2019 (modifier)
Par Spooky
Note: 4/5
L'avatar du posteur Spooky

Ah, quel plaisir de retrouver l'univers de City Hunter ! Oui, vous avez bien lu, des années après l'arrêt de la série mythique de Tsukasa Hôjô, en voici la suite, réalisée, et de belle manière, par un(e) autre auteurice ! Nous sommes dans une sorte de voyage spatio-temporel, avec apparition de Kaori, 40 ans et pucelle, dans l'univers fictionnel qui l'a aidée à supporter sa solitude... Mais, loin de jouer la carte de l'hommage béat, Sokura Nishiki a décidé de faire de sa fangirl un personnage proactif dans un épisode crucial de la série originale, sans toutefois en dénaturer le cheminement. Exercice difficile, mais elle y parvient, à l'instar de son double de papier Kaori. C'est frais, on a encore tout l'esprit de City Hunter, je me suis bien marré à lire cet hommage/parodie/suitemaispastoutàfait. A la lecture du second tome, le plaisir est toujours là, mais j'ai un peu l'impression que l'ambition de cette série est de revisiter celle de Hôjô, sans y changer grand-chose... Si c'est pour faire une simple redite, l'intérêt va vite s'essouffler. J'espère que la suite me réservera des surprises... Sur le plan graphique c'est assez proche de ce que faisait Hôjô, avec un brin de modernité par-ci par-là, mais toujours ces décors inoubliables de Shibuya en toile de fond... Bref, sans être béat d'admiration, j'applaudis des deux mains et du coucou ce "City Hunter Rebirth" !

15/02/2019 (MAJ le 11/05/2019) (modifier)