Captain America - Steve Rogers

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Lors d'une mission, Steve Rogers lève le voile sur le secret le mieux gardé de son existence : son appartenance à l'Hydra et ce, depuis sa plus tendre enfance.


Captain America Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Le Sénat américain tient une réunion extraordinaire où les élus auditionnent Sharon Carter, désormais commandante du S.H.I.EL.D.. Il y a une semaine, un événement dramatique s'est produit à Graz, en Autriche. Lors d'une intervention visant à empêcher l'Hydra de détruire un convoi ferroviaire, Captain America n'a pu arriver à temps. Avec une équipe composée à présent de Rick Jones, Jack Flag et Free Spirit, la lutte contre l'organisation terroriste aurait dû prendre une autre tournure. Les tensions entre Maria Hill et Sharon Carter sont très grandes depuis l'affaire Pleasant Hill, et la première attend même de passer devant le Sénat pour justifier ses actes. Heureusement, cette dernière a des informations concernant le Baron Zémo. Le criminel que le S.H.I.E.L.D. traque depuis des années est réapparu à Bagalia. L'équipe de Cap fonce sur place et alors que Jack Flag et Free Spirit s'occupent des sbires de Zémo, Steve s'accroche à l'hélicoptère emprunté par le Baron et son otage, le scientifique Henri Selvig. Alors que Jack Flag en a terminé avec ses adversaires, il fonce aider Cap mais une fois à bord, Steve le repousse dans le vide alors que l'hélicoptère a gagné de la hauteur. La Bannière étoilée déclame alors : Heil Hydra...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Février 2018
Statut histoire Série terminée 4 tomes parus
Couverture de la série Captain America - Steve Rogers
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

07/06/2018 | Erik
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 J'avais envie de lire ces épisodes de Captain America qui sont assez controversés. En effet, la publicité de Marvel pour cette nouvelle série était qu'on révélait qu'en fait depuis tout ce temps Captain America était un agent double et qu'il travaillait pour son ennemi nazi Crane Rouge et que c'était pour de vrai, que Cap n'était pas manipulé ou que ce n'était pas un rêve ou une autre excuse du genre. Donc les fans n'étaient pas content bien sur et puis aussi dès le DEUXIÈME numéro on apprend que Crane Rouge a réussi à changer le passé donc le 'vrai' Captain America n'est pas un nazi et il est manipulé. Sacré Marvel et leur compagne de pubs ! J'ai lu l'intégralité de la série et j'ai une réaction mi-figue, mi-raisin. Il y a des bonnes idées (notamment le fait qu'il est clair dès le début qu'il y a des risques que Captain America se retourne contre Crane Rouge tout en restant un nazi), sauf que c'est gâché par des passages chiants. Spencer a décidé de montrer le passé modifié de Steve Rogers et franchement je m'en foutais de ces scènes. J'en ai rien à foutre de voir comment Rogers a eu une formation nazie durant sa jeunesse, un simple discours de Crane Rouge sur ce qu'il a changé du passé de Captain America m'aurait suffit. Un autre problème, et c'est récurrent dans les comics de super-héros, est qu'on fait souvent référence à des événements que je ne connais pas et donc parfois c'est un peu dur de suivre ce qui se passe et j'ai du relire certains passages pour être certain que je comprenais tout ce qui se passait. Comme souvent avec Captain America, on parle d’événements d'actualité et c'est un peu plus subtil que je le craignais. Ainsi, on va voir comment un pauvre gars finit par se faire enrôler dans un mouvement d'extrême-droite violent et je trouvais que la narration avait de la sympathie pour lui, montrant qu'il se fait manipuler et qu'il aurait pu avoir une vie différente si la vie n'était pas aussi cruelle. J'ai trouvé ça moins mauvais que certains critiques, mais ce n'est pas non plus un immanquable.

25/09/2019 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

La lecture n’a pas été très agréable mais je dois bien admettre que c’est plutôt bien réalisé et assez posé. Certes, il y a l’émergence de différents super-héros peu connus du grand public et d’autres qui le sont un peu plus comme Spider-Man à la toute fin de ce premier tome assez prometteur. L’angle est assez intéressant puisque notre gentil Steve Rogers a rejoint l’Hydra du fameux crane rouge. Cependant, même au sein de cette organisation criminelle, il peut y avoir des dissensions. Captain America n’est pas le super-héros préféré des fans de la galaxie Marvel. N’a-t-il pas provoqué la civil war ? Bref, c’est une approche assez audacieuse donc intéressante sur le personnage qui a rajeuni terriblement. Au niveau graphique, je n’ai rien à redire. C’est coloré mais bien dessiné comme il le faut. C’est au niveau de l’intrigue assez tortueuse qu’il faudra bien s’accrocher mais cela réserve quelques bonnes surprises. Alors, oui pourquoi pas ? On espère tout de même que Steve Rogers reviendra à des sentiments moins fascisants.

07/06/2018 (MAJ le 11/06/2018) (modifier)