Le Silence (The Silence (Australie))

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Qu'est-ce que l'art ? Une question qui hante le couple de héros de cet album et risque même de vous habiter après la lecture de ce roman graphique indéfinissable mais recommandable.


Cà et Là Format à l’italienne Peinture et tableaux en bande dessinée

Dimtri et Choosy forment un jeune couple de Sidneyites. Lui, peintre en plein blocage, ne voyant plus l'intérêt de son art et elle, travaillant auprès d'une galerie et pour qui l'art est nécessairement monétisé pour pouvoir être mis en valeur. Tous deux partent à la rencontre de Fred, peintre reconnu devant faire son ultime vernissage et en chemin, découvrent les œuvres d'un peintre dont le talent aiguise à la fois la curiosité de Dimtri et l'affairisme de sa compagne. Des peintures à couper le souffle que leur auteur distribue gratuitement à qui les désire, de quoi pousser le couple à remettre en question leurs perceptions respectives de l'art et de sa légitimité.

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Août 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Silence
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

18/03/2018 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

J'aurais pu donner une note plus élevée à cette oeuvre s'il n'y avait eu une fin aussi abrupte et sans réponse. Le propos était fort intelligent entre un monde qui change soumis aux aléas climatiques et surtout la question de la valeur de l'art. Nous vivons dans un monde où tout est monétisé et même les tableaux artistiques. Nous suivons un couple assez atypique. Lui est un peintre en manque d'inspiration qui ne trouve pas le succès. Elle travaille dans une célèbre galerie de Sydney à la recherche des oeuvres rémunératrices. Ils vont à la rencontre d'un artiste vieillissant qui n'a pas livré tous ses secrets. Il est surtout question d'un peintre assez mystérieux qui offre ses tableaux somptueux dans une chapelle un peu spéciale. Elle veut savoir qui il est. L'oeuvre est dans un format à l'italienne au contenu plutôt assez dense. Il y a des effets de manchette comme de ne jamais voir un seul tableau alors que le sujet porte dessus. Bref, il faudra s'accommoder avec une certaine austérité. Il mène cependant à une réflexion assez intéressante sur la place de l'art dans le monde.

18/03/2018 (MAJ le 23/03/2018) (modifier)