Chanbara

Note: 4/5
(4/5 pour 3 avis)

"Vivre n'est jamais facile, Tetsuo ... mais mourir, parfois, si."


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières Auteurs Italiens Le Japon historique Les petits éditeurs indépendants Samourai

"Vivre n'est jamais facile, Tetsuo ... mais mourir, parfois, si." Ainsi parle le maître épéiste Jubei Shimada, condamné à mort par son seigneur. Dans une nature superbe, le maitre révèle à son disciple pourquoi il refuse la sentence. Le jeune Tetsuo, son Kaishakunin, va alors l'aider à défendre "l'honneur des samouraïs", celui d'une société féodale romantique sur le déclin.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 2017
Statut histoire Série terminée (histoires indépendantes) 2 tomes parus
Couverture de la série Chanbara
Les notes (3)
Cliquez pour lire les avis

04/03/2018 | gruizzli
Modifier


Par PAco
Note: 4/5
L'avatar du posteur PAco

Moi qui aime le Japon médiéval, voilà une série qui ne pouvait que me plaire ! Les belles dédicaces d'Andrea Accardi motivant, je me suis laissé tenter par ces deux albums sur le stand de nouveau monde graphic à Angoulême. Aucun regret ! Ces deux tomes ont pleinement rempli leur contrat en m'emmenant sur les sentes de l'imaginaire médiéval nippon de façon convaincante. Tout y est ! L'ambiance, les personnages, les décors (quels décors !) et les intrigues construites autour de l'honneur et la vengeance. Andrea Accardi qui maîtrise son sujet et son dessin nous immerge rapidement dans le récit concocté par son comparse Roberto Recchioni. Nous suivons dans le premier tome l'évolution du jeune Tetsuo qui va chercher à laver l'honneur de son compagnon et maître d'arme Jubei Shimada ; dans le second, c'est une jeune fille sauvée par un vieux samouraï qui va patiemment construire la vengeance de la mort de son père qu'on nous propose. Les amateurs du genre ne pourront qu'y trouver leur bonheur, les autres découvrir avec joie la richesse et la noblesse d'un pays longtemps fermé sur lui même où imaginaire et dure réalité ont longtemps cohabité. Une franche réussite !

27/05/2019 (modifier)
Par sloane
Note: 4/5
L'avatar du posteur sloane

Voici deux BD qui sont faites pour tous les amateurs d'un Japon féodal fantasmé, de combats de sabre, de vengeance, de héros légendaire, "La rédemption du samouraï" et "Les fleurs du massacre". Tout comme Gruizzli, c'est attiré par les dédicaces de l'auteur Andrea Accardi que j'ai fait l'achat de cette histoire. Contrairement à ce qu'une lecture rapide pourrait laisser penser il se dégage de ces deux récits une certaine noirceur, j'en veux pour preuve le final du tome deux qui se déroule dans l'univers des courtisanes. Le ton est sérieux pas de personnage assurant la touche comique comme c'est parfois le cas dans ce genre de bande, cela semble être des adaptations de légendes japonaises. Le dessin est dynamique, il offre même quelques planches contemplatives du plus bel effet, seul bémol une colorisation qui manque parfois de tranchant. Quoi qu'il en soit je ne boude pas mon plaisir et j'attends un troisième tome prévu prochainement, au dire du dessinateur, avec impatience, je serai de l'affaire.

20/02/2019 (modifier)
Par gruizzli
Note: 4/5
L'avatar du posteur gruizzli

Etonné par la qualité des dédicaces de Accardi, je m'étais attardé sur le stand, finissant par prendre les deux volumes que j'ai fait dédicacer et dont je suis encore très content aujourd'hui. Maintenant, acheter une BD les yeux fermés, c'est prendre le risque d'être déçu. Et ce ne fut pas le cas ! Bien que le scénario ne soit pas d'une originalité folle, on sent toute l'influence des grands films de samouraï, mélange entre combats de sabres et vieux maîtres légendaires, mais aussi royaumes en crises et conflits paysans. C'est un ensemble classique et mainte fois ressassé, mais qui est plaisant à lire. Le dessin très dynamique apporte beaucoup à l'ensemble, surtout dans les combats et les actions. La colorisation est un peu fade par contre. Mais ce que j'ai beaucoup apprécié, c'est que les auteurs développent autre chose de bien différent dans le tome 2, passant à l'univers des courtisanes et de la vengeance. On retrouve des thématiques communes, mais avec une histoire différente. Ce qui m'a surpris, c'est le ton progressivement plus sombre et la fin. Je ne m'attendais pas à ce que ça finisse de cette manière, mais j'ai bien apprécié cette touche de noirceur, rehaussé par le dessin qui joue sur un aspect plus contemplatif. En réalité, la note devrait être de 3.5, mais j'arrondis au supérieur parce qu'il se dégage quelque chose de plutôt positif de l'ensemble. C'est une bonne série, qui n'a rien d'exceptionnel dans son propos mais qui le développe très bien. Ca fait plaisir à lire, et j'en suis ressorti charmé. Honnêtement, je la recommande.

04/03/2018 (modifier)