A l'aube de la liberté

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

1989, la bd fête à sa manière le bicentenaire de la révolution française : Bilal, Prado, Baudoin, Cava, De la fuente, Andréas, Pellejero et Zentner, Blanc-Dumont et Laurence Harle.


1789 - 1799 : La Révolution Française Andreas Collectif Révolutions françaises

1989, la bd fête à sa manière le bicentenaire de la révolution française : Bilal (la couverture), Prado, Baudoin, Cava et De la fuente, Andréas, Pellejero et Zentner, Blanc-Dumont et Laurence Harle. 6 récits qui abordent d'une manière à chaque fois différente, la révolution française. .

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Septembre 1989
Statut histoire Histoires courtes 1 tome paru
Couverture de la série A l'aube de la liberté
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

04/12/2002 | ArzaK
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Comme bien des collectifs, on ne peut qu'être déçu devant l'inégalité et la superficialité du contenu de cet album. L'idée de départ n'est pourtant pas mauvaise car elle aborde la Révolution Française de manière assez originale. Les courtes histoires proposées par les différents auteurs mettent en effet en scène des situations loin des récits classiques de la Révolution Française avec révoltes dans la rue, prises de la Bastille et autres discours à l'Assemblée Nationale. Ici, on aborde les évènements avec des points de vue assez originaux, la situation dans une petite bourgade loin de Paris inquiète des actions sauvages de ces brigands révolutionnaires, la relation entre les paysans et les nobles locaux en Provence, des récits autour de Saint-Just et de Marat mais sans aborder vraiment les personnages en question précisément, voire même le récit d'un prisonnier qui ne peut que fantasmer la révolution telle qu'il l'imagine sans la vivre pour de vrai. Mais chaque récit se révèle assez vain, trop vite oublié. Les dessins sont bons et variés mais ils ne compensent pas des scénarios sans grande envergure. Le vrai souci, surtout, c'est qu'il y a 2 ou 3 histoires dans le lot dont je n'ai vraiment pas vu la finalité, et pas tout compris. Je n'ai pas compris du tout la fin du récit sur Marat. Et j'ai dû me creuser les méninges pour comprendre de quoi parlait celui abordant de très loin Saint-Just pour constater qu'il se termine avant même d'avoir commencé. Et même l'histoire d'Andreas, auteur qui a motivé mon achat de cet album, n'est pas très palpitante, survolant sans grand impact 10 années de Révolution Française. Ce collectif n'est pas foncièrement mauvais et est formé de grands noms de la BD que j'apprécie par ailleurs mais il se révèle tout de même très dispensable.

11/02/2010 (modifier)
Par ArzaK
Note: 3/5

Cet ouvrage intéressant, dont la couverture signée Bilal intrigue, regroupe des récits très différents sur le thème de la révolution française. Les différents auteurs, pas nécessairement français (preuve de l'influence européenne de la révolution française) comme Andreas, Prado, Baudoin ou encore Cava, n'ont pas grand chose en commun. Et la manière dont leurs récits partent dans des directions complètement différentes en atteste. Le tandem argentin Pellejero-Zentner et l'espagnol Prado donne dans la SF, Baudoin élabore un étrange conte amoureux, Andreas imagine la vie du seul prisonnier oublié de la bastille. Seuls les tandems Cava-De la fuente et Blanc Dumont-Harlé font dans le récit historique classique (à la manière de la collection "Vécu"). Un album riche par la variété des approches qu'il propose sur un même sujet historique.

04/12/2002 (modifier)