Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Sacha Guitry (Simsolo-Martinello)

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Sacha Guitry est l’exemple même de l'artiste qui alliait la passion du spectacle aux talents d’écriture, au jeu, à la mise en scène, au tournage… Logiquement, rien ne put arrêter son ascension vers le succès.


Biographies Théâtre

Alexandre Guitry, dit Sacha Guitry, eut une vie trépidante. Né à Saint-Pétersbourg, il avait comme parrain le Tsar Alexandre III. Ce n’est pourtant pas dans ce pays du froid qu’il a grandi, mais il y est resté un petit moment avec son père. Lucien Guitry l’avait en effet enlevé à la garde de sa mère pour qu’il découvre sa mère patrie. En voyant son père sur scène, le jeune garçon découvre la passion du théâtre. Puis, il est contraint de revenir pour retrouver sa mère et son frère, et aller à l’école. Les études ne sont pourtant pas sa tasse de thé. Il est expulsé de onze lycées différents et redouble plusieurs fois sa 6éme... pour embrasser sa passion : le théâtre. A 18 ans, en 1904, une nouvelle vie s’offre à lui. Son père, qui dirige le théâtre de la Renaissance, lui fait faire ses premiers pas de comédien sous le pseudonyme de Lorcey dans L'Escalier de Maurice Donnay. C’est là qu’il fait la connaissance de la charmante Charlotte Lysès, jeune protégée de son père. De leur idylle va naître une brouille entre le fils et le père qui durera 13 ans. Pourtant, ils ont en commun cet amour des femmes. Sur scène où dans la vie, une femme doit partager leurs folies et surtout toujours rester belle et jeune. L’amour l’inspire. Sacha écrit des pièces pour ces femmes et souvent elles l’accompagnent sur scène. Le véritable succès débute avec Nono, au théâtre des Mathurins. Une bonne nouvelle qui mérite bien un mariage à Honfleur le 14 août 1907. Autour d’eux gravitent les artistes de l’époque comme Henri Bernstein, Feydeau, Meilhac…

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Août 2017
Statut histoire Série terminée 2 tomes parus
Couverture de la série Sacha Guitry (Simsolo-Martinello)
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

29/01/2018 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 2/5
L'avatar du posteur Erik

J’ai beaucoup entendu parler de ce Sacha Guitry durant ma jeunesse. Je ne savais pas vraiment qui c’était. Je l’imaginais comme un dandy aux nombreuses conquêtes et qui faisait la une des journaux un peu people. Je ne m’étais pas vraiment trompé à cette lecture confirmative. On suit le parcours de cet homme qui va succéder à son père déjà acteur de théâtre. Je m’abstiendrais de juger la personne car cela pourrait faire beaucoup de mal. Comme dit le titre, c’est le bien-aimé. J’ai trouvé la bd beaucoup trop académique dans son déroulé. Les faits relatés qui se succèdent inlassablement n’ont pas entrainé une folle passion de la découverte de ce bobo avant l’heure fasciné également par la personnalité de Mussolini (ce qui est son droit). Son apport au théâtre par l’écriture de 124 pièces doit être certainement considérable mais je n’en n’ai eu que cure. C’est dommage car le graphisme plutôt avenant me convenait tout à fait. Il y a tout de même un sérieux manque de profondeur dans cette œuvre. On part d’une scolarité catastrophique malgré un nom de baptême donné par son parrain le Tsar Nicolas II. On aboutira à une standing ovation de la société française qui le considère comme l’un de ses plus grands artistes et penseur. Je pense que tout est encore permis pour Nabila. Il y a un grand côté séducteur qui a joué en sa faveur. La bd va se concentrer essentiellement sur deux thèmes à savoir les femmes et son travail de création d’œuvres aussi bien théâtrale que cinématographique. Bref, une biographie de plus qui n’a pas produit son effet séducteur sur moi. Suis-je à ce point aveugle ? Seul l’avenir nous le dira.

29/01/2018 (modifier)