Gold Star Mothers

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Dix ans après la fin du premier conflit mondial, le Congrès américain vote un budget pour permettre aux Américaines de se recueillir sur la tombe de leurs fils ou maris inhumés en France. Ce séjour à Paris, puis sur les lieux de mémoire, va permettre à de nombreuses femmes de découvrir ce pays étranger qui leur a tant coûté, mais aussi d’alléger un temps, par le partage, le poids de leur deuil.


1919 - 1929 : L'Après-Guerre et les Années Folles Mirages

Dix ans après la fin de la première guerre mondiale, l’état américain propose de payer le transport vers le sol français aux femmes ayant perdu un fils, un mari, un frère ou un père, afin d’aller se recueillir sur leurs tombes. Mêlant tous les types de femmes de la société américaine, unies par la perte d’un proche, ce voyage transatlantique constitue un temps de partage et un hommage à tous les Sammies morts pour la France, mais aussi une façon de faire son deuil, s’il est possible de le faire. Pour beaucoup de ces femmes, ce sera l’unique voyage de leur vie, pour d’autres, une chance de voir Paris… Ce séjour à Paris, puis sur les lieux de mémoire, va permettre à de nombreuses femmes de découvrir ce pays étranger qui leur a tant coûté, mais aussi d’alléger un temps, par le partage, le poids de leur deuil.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Août 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Gold Star Mothers
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

08/01/2018 | Ro
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

On l’a sans doute oublié depuis le temps qui passe. Plus de 160.000 soldats américains sont morts pour la France sur les champs de bataille durant les années 1917-1918. Le sacrifice de leur jeune vie a contribué à la victoire de notre pays sur l’Allemagne. Aurions-nous fait la même chose pour les américains contre leurs ennemis ? Je n’en suis pas aussi sûr au vu de certains sentiments anti-alliés qui sévissent de nos jours tout autour de nous. Cette bd traite d’un aspect assez méconnu à savoir le pèlerinage des familles de ces sacrifiés près de 10 ans après la guerre. Notre territoire est en effet jonché de cimetière américain non loin du théâtre des champs de bataille. C’était des fils de braves paysans mais parfois de bonne famille (comme les Vanderbilt). On assiste à une croisière sur un paquebot puis un séjour au Ritz pour finir sur les commémorations dans les lieux de mémoire. A vrai dire, l’intention était louable mais cela reste très léger. Il ne se passera pas grand-chose. Il y a beaucoup de remplissage. On ne peut jouer sur l’émotion indéfiniment. Le dessin reste agréable mais le propos ne comble pas les vides. Cela permet toutefois pour les femmes de soldat mort au combat de faire leur deuil. Fort heureusement, l’ambiance de cette bd sera loin d’être mortifère.

12/04/2018 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Cet album relate un événement dont je n'avais pas connaissance : des voyages organisés par le Congrès américain pour emmener en France, 10 ans après la guerre, les mères et veuves ayant perdu leur fils et mari durant la première guerre mondiale. L'objectif était de leur permettre de découvrir les lieux des combats et de se recueillir sur les cimetières où ils ont été enterrés. C'était aussi l'occasion pour la plupart d'entre elles de découvrir la France et Paris. Il y a eu une dizaine de tels voyages, chacun concernant plusieurs centaines de femmes à la fois. L'album nous raconte l'un d'entre eux. J'ai été surpris du budget qui a été attribué à cette entreprise, avec un voyage en bateau de croisière luxueux, un séjour dans les palaces parisiens et une organisation impeccable pour amener chaque mère et épouse dans les lieux appropriés. Mais l'idée était belle et louable, et à lire cet album, on peut penser que les femmes qui y ont participé était vraiment en deuil et plus obnubilées par l'idée de pouvoir enfin faire le deuil de leurs hommes perdus que de profiter du voyage pour s'amuser. On y suit une poignée de femmes, des mères âgées mais aussi une jeune épouse et la sœur d'un des disparus. Toutes sont d'origine et de caractère très différents ce qui permet de découvrir un panel intéressant de types de femmes impliquées dans ces voyages et de réactions à ce qu'elles y découvrent et ressentent. Le dessin de Fred Bernard est d'aspect simple mais plutôt agréable. En quelques traits, il nous permet de reconnaître assez facilement les différents protagonistes. Les couleurs sont également sobres mais plutôt jolies. L'histoire se découpe en une douzaine de chapitres de 10 pages chacun, comme autant d'épisodes au cours de ce voyage, d'abord en mer puis à Paris et enfin dans les environs de Verdun. On y découvre peu à peu les histoires de chacune des protagonistes et comment leur homme est mort. Le récit est intéressant mais pourtant j'ai eu l'impression qu'il ne s'y passait pas grand chose. Plusieurs fois, j'ai achevé un chapitre en me disant qu'il n'avait rien apporté de neuf à l'histoire et en me demandant où les auteurs voulaient en venir. Il ne se met quasiment pas d'autre histoire en place que le simple enchaînement de faits relatés. On est à la limite du documentaire alors qu'on sent le désir de s'orienter vers le roman graphique. Ce n'est que vers la toute fin que j'ai commencé à ressentir un peu plus d'émotion et à être plus touché. Pour autant, je ne pense pas que cet album marque véritablement ma mémoire.

08/01/2018 (modifier)