Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Madgermanes

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Suivant les trajectoires de trois personnages fictifs, cet album met en lumière le parcours de de ces 20.000 Mozambicains qui, au début des années 1980, ont été envoyés chez leurs frères communistes dans une RDA alors en quête de main-d'œuvre.


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Afrique Noire Allemagne Auteurs Allemands Documentaires

Suivant les trajectoires de trois personnages fictifs, cet album met en lumière le parcours de de ces 20.000 Mozambicains qui, au début des années 1980, ont été envoyés chez leurs frères communistes dans une RDA alors en quête de main-d'œuvre. Leur situation, difficile, s'est rapidement dégradée à la chute du Mur de Berlin. Certains sont restés en Allemagne, d'autres sont retournés en Afrique, se retrouvant comme étrangers dans leurs terres dans les deux cas.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 05 Avril 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Madgermanes
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

12/12/2017 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Madgermanes raconte l'histoire de ces Mozambicains envoyés travailler en Allemagne de l'Est au début des années 80. A cette époque là, la RDA est encore en plein régime communiste et est un "pays frère" socialiste du Mozambique. Et pendant ce temps, au Mozambique, c'était la guerre civile. Ces travailleurs expatriés ont donc pu découvrir l'Allemagne sous le Rideau de Fer tout en échappant à des combats dont, pour la plupart, ils n'avaient même pas conscience du fait du manque d'information. Mais leurs espoirs de recevoir en Europe une éducation supérieure et de revenir au pays avec un solide pactole et de quoi devenir l'élite future de leur pays ont vite été douchés. Car, même si l'accueil qu'ils reçoivent n'est pas des plus mauvais, la RDA avait surtout besoin de main d'oeuvre bon marché pour les employer dans leurs différentes usines. Et de l'argent qu'ils y ont gagné, la plus grosse part a été retenue et envoyée au Mozambique en théorie pour le récupérer à leur retour... sauf qu'il a disparu entre-temps. Quand on ajoute à ça un racisme très présent de la part des allemands et une situation politique et économique qui va être bouleversée, à leur détriment, au moment de la chute du Mur de Berlin, ces expatriés vont se retrouver déracinés et, pour la plupart, ils ne trouveront leur place ni en Allemagne ni au Mozambique. Cet album est avant tout instructif à défaut d'être vraiment prenant. Le récit est structuré en 3 chapitres qui racontent les points de vue des 3 personnages principaux, 2 homme et 1 femme aux caractères et aux parcours divers. Ce sont des récits fictifs mais ils se basent sur une agrégation de témoignages de Mozambicains rencontrés par l'auteure. Si cela permet de se faire une vision d'ensemble intéressante de la situation de ces expatriés malchanceux, le récit n'est pas forcément captivant ni émouvant. Le graphisme est assez basique, peu engageant. Je l'ai trouvé même assez laid, exception faite des quelques cases et planches inspirées de l'art naïf africain qui, elles, m'ont plutôt plu. Je ressors donc de cette lecture en ayant appris pas mal de choses sur le Mozambique que je ne connaissais quasiment pas, et sur l'aventure humaine douce-amère qu'ont vécu ces travailleurs en Allemagne de l'Est, mais ce n'est pas un album que je conseillerais forcément à moins d'être curieux du sujet.

12/12/2017 (modifier)