Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Magenta, Noir Fatal

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Une enquête vintage menée par des top modèles sexy


1961 - 1989 : Jusqu'à la fin de la Guerre Froide Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre Londres

Londres 1961. De nombreux top modèles du magazine Bizarre Bazar disparaissent mystérieusement. Quelqu'un a décidé de s'en prendre aux égéries du magazine. Après la disparition de leur amie Charlotte Champagne, Magenta et Lucrèce, top modèles et photographes, décident de mener l'enquête et forment un duo de détectives privées des plus perspicaces. Là où la police est dans l'obscurité la plus totale, Magenta et Lucrèce, avec leurs méthodes originales, pourront-elles résoudre cette affaire ?

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 15 Septembre 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Magenta, Noir Fatal
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

17/11/2017 | PAco
Modifier


Par PAco
Note: 2/5
L'avatar du posteur PAco

Ce polar sexy nous entraine dans une enquête menée par Magenta et son acolyte Lucrèce, deux top modèles et photographes, détectives privées à leurs heures perdu faut-il croire… Dans le Londres des années 60 un certain nombre de top modèles disparaissent mystérieusement. La police piétine, nos deux pin-up sont un peu en manque de contrat et décident donc de proposer leurs services à l’agence qui a vu ses modèles disparaitre. Si le graphisme de Nik Gerra est des plus réussi dans un noir et blanc très esthétique et sexy, j’ai trouvé la trame scénaristique trop mince. Avec cette édition de la série chez Graph Zeppelin, oui les filles sont belles et sexy sans verser dans le porno comme cela pouvait l’être quand elle était éditée chez Dynamite ; on sent le gout et le soin porté par l’auteur aux détails qui concourent à ce rendu : coiffures sophistiquées, regards enjôleurs aux longs cils, effets des matières des tenues vestimentaires (lycras, nylon, cuir…). Tout cela est maîtrisé et efficace, mais ne fait malheureusement pas tout. Car pour ce qui est de l’enquête, elle est résolue en deux temps trois mouvements de façon assez peu convaincante, ce qui enlève quand même une grande part au charme général qu’aurait pu avoir l’album. A lire donc pour découvrir le trait et le savoir-faire sensuel de cet auteur, mais n’y attendez pas une grande enquête derrière

17/11/2017 (modifier)