Le Chien de minuit

Note: 2/5
(2/5 pour 5 avis)

Un tueur sème la mort en jetant ses victimes du haut des buildings...


Académie des Beaux-Arts de Tournai Emmanuel Proust Éditions

Les gangs occupent les toits. Seul un immeuble échappe à leur emprise: l'Hotel of Univers. Sur cet eldorado règne Dogstone, un gardien qui jette dans le vide toute personne osant escalader le building. Dans cette Amérique déglinguée, la belle Loretta trouve en la défonce une échappatoire. Or, quand un ange lui tombe du ciel, sa vie prend une nouvelle tournure. Mais avant, il lui faudra vaincre le chien de minuit, ce tueur qui n'a pas encore trouvé son maître. Une histoire violente, étrange, intemporelle, un peu comme si Serge Brussolo avait imaginé la suite de Orange Mécanique et inspiré les Yamakasi.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Mai 2001
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Chien de minuit
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

22/11/2002 | Arni
Modifier


Par Ems
Note: 1/5

Première BD de la collection Petits meurtres qui me déçoit. Le scénario est bancal du début à la fin. On n'y croit pas, les pages défilent et l'ensemble devient de plus en plus incohérent. L'univers mis en place n'est pas crédible. Les personnages sont caricaturaux et le scénario ne mène nulle part. Le dessin n'arrive pas à faire oublier ces défauts. Bien au contraire, il en regorge également. Il manque cruellement de précision, les ombrages sont à côté de la plaque. Rien ne m'a plu dans ce one shot, j'ai l'impression d'avoir perdu mon temps.

13/12/2009 (modifier)
Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Non, non et non. Je ne suis emballé ni par le dessin, ni par le scénario. C'est une ambiance trop "crade" et une surenchère dans la violence gratuite. Peut-être également que ce polar noir décrit trop bien la déchéance, le meurtre, la prostitution masculine, la drogue, le vol... Bref, une immersion entre gangs de rue et clochards qui ne fait pas du bien... C'est un enfer urbain bien sombre au dessus des toits. Trop sombre... C'est un style que je n'aime pas mais qui se justifie pleinement. D'ailleurs, "le chien de minuit" a été couronné par un prix du roman d'aventure.

01/09/2007 (MAJ le 04/03/2008) (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Note approximative : 2.5/5 Une drôle d'ambiance noire pour cette BD qui ne m'a que peu convaincu. Son décor est assez spécial, nous plaçant dans une grande ville américaine où d'un côté des maffieux dealent de l'héroïne et de l'autre des gangs de sans-abris colonisent les toits des immeubles. Deux intrigues qui vont finir par se croiser dans l'Hotel of Univers dans lequel loge temporairement une junkie qui a volé de la dope à de grands méchants et au sommet duquel se trouve le dangereux Chien de Minuit, gardien du toit qui tue tous ceux qui tentent de s'y installer. Ambiance un peu bizarre à laquelle il m'a été difficile d'accrocher tant les histoires de méchants maffieux qui torturent leurs victimes impuissantes m'indiffèrent et tant cette histoire de gangs qui vivent sur les toits m'a paru peu crédible. Quant au dessin, c'est du noir et blanc façon BD thriller argentine (Muñoz et Sampayo, Alack Sinner). Il colle bien avec l'ambiance et n'est pas mauvais mais il ne me plait pas plus que ça. Bref, c'est un récit qui se lit mais ne marquera pas vraiment ma mémoire.

21/04/2007 (modifier)
Par Pierig
Note: 2/5
L'avatar du posteur Pierig

L’avis ci avant manque singulièrement de développement. Sans remettre en cause la sincérité du posteur qui a visiblement l’air d’avoir apprécié cette bd, mon avis sera un peu moins enthousiaste que ce dernier. Là où je le rejoins, c’est au niveau de la mise en scène : Toshy fait preuve d’une belle maîtrise du N&B que je comparerai volontiers à du Pellejero (pour le trait souple et généreux avec de larges aplats noirs). Le récit de Serge Brussello est en fait une adaptation d’un de ses romans. Malgré que l’histoire ne débute pas trop mal, elle s’enfonce bien vite dans le convenu pas original pour un sou. Brussello crée un univers à la Mad Max façon urbain. Des groupuscules se forment et vivent sur les toits de la ville. Mais un toit reste inaccessible, celui de l’Hôtel of Univers bien gardé par le "Chien de Minuit". Deux loosers vont être enrôlés pour annexer le toit de cet hôtel. Leur chemin va croiser celui d’une héroïnomane recherchée par des hommes de main pour vol de drogue. A trop vouloir en faire, l’excès de violence qui imprègne l’entièreté du récit en devient "artificielle". Cette impression entrave malheureusement la lecture et le plaisir qui pourrait en découler . . . Malgré un 4ème de couv alléchant et un graphisme avenant, ce one shot a été pour moi une déception.

15/01/2007 (modifier)
Par Arni
Note: 3/5

Une BD noir et blanc qui assure au niveau de la mise en scène. Les personnages sont charismatiques, le rythme bien mené! Une bonne BD qui se laisse lire.

22/11/2002 (modifier)