Hanada le garnement

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Et si le pire des garnements se retrouvait à devoir faire, bien malgré lui, le bien ?


Enfance(s) Fantômes Kodansha Seinen

Ichiro est le pire garnement du village. Turbulent mais pas méchant, il fait tourner en bourrique ses parents, sa sœur, son grand-père et tous ses voisins ! Qu’on découvre un chien couvert de graffiti ou une grenouille morte coincée dans la machine à repasser le linge, on peut être sûr qu’Ichiro n’est pas loin... Il ne craint rien ni personne, sauf une chose : les fantômes, dont il a peur au point de ne pas oser aller aux toilettes au fond du jardin la nuit ! Le jeune garçon vit dans l’insouciance la plus totale, jusqu’au jour où, poursuivi par sa mère en furie, il est renversé par un camion ! Par miracle, il s’en sort… mais avec un pouvoir dont il se serait bien passé : en revenant d’entre les morts, il est devenu capable de voir les esprits ! Et ils sont bien contents de pouvoir enfin demander de l’aide à un vivant pour accomplir leurs dernières volontés avant de rejoindre définitivement l’autre monde. (texte : Ki-oon)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 24 Août 2017
Statut histoire Série terminée 5 tomes parus
Couverture de la série Hanada le garnement
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

24/08/2017 | Spooky
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Ichiro est donc un gamin comme on n'en rêve pas tous, la pire des crapules en culotte courte. Un sacré numéro, dont la roublardise confine parfois au génie (j'avoue, j'ai hurlé de rire sur le gag du dentier et du chiot...). Mais l'auteur a eu la bonne idée de ne pas en faire un surdoué, juste un gamin qui passe son temps à faire chier les autres, qui a des réactions de son âge, et qui est encore à la période anale. Mais Ichiro a un petit souci : il voit des gens morts, qui lui demandent de l'aide... Ce qui occasionne des situations parfois très loufoques, et surtout, comme Hanada refuse systématiquement, des mimiques effrayantes des revenants... On se marre, mais on pleure aussi, j'avoue que le passage sur la mère qui a perdu son enfant en bas âge m'a pas mal touché... Dans le tome 2 on a droit, en toile de fond, à un mariage de famille recomposée, sans forcer le trait la plongée dans le Japon contemporain. Il y a encore de la comédie, voire du burlesque, mais la lecture tord le cou à cette impression. Côté dessin, Isshiki est clairement dans la caricature, avec ses personnages au visage exagéré, et même si j'ai eu un peu de mal au début avec cette famille où ils sont tous laids, je m'y suis habitué. Sympathique. A suivre, la série fait 5 tomes.

24/08/2017 (MAJ le 02/12/2017) (modifier)