Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Paysage après la bataille

Note: 2/5
(2/5 pour 1 avis)

Angoulême 2017 : Fauve d'Or Une femme, de dos, contemple le tableau d'une scène de bataille historique. Elle est seule, une valise à ses cotés, quand un gardien lui signifie aimablement que le musée va fermer ses portes. On la retrouve dans un taxi, le long d'une route anonyme. Fanny finit par arriver dans un camping au milieu de nulle part, où elle loue un bungalow. De sa valise, elle a sorti la photo d'une petite fille, qu'elle a posée au dessus de son lit. Qui est-elle ? Pourquoi est-elle là ? Progressivement, avec pudeur, la trame du récit se dévoile...


Angoulême 2017 : les gagnants ! Angoulême : récapitulatif des séries primées Douleurs intimes

Une femme, de dos, contemple le tableau d'une scène de bataille historique. Elle est seule, une valise à ses cotés, quand un gardien lui signifie aimablement que le musée va fermer ses portes. On la retrouve dans un taxi, le long d'une route anonyme. Fanny finit par arriver dans un camping au milieu de nulle part, où elle loue un bungalow. Manifestement, ce n'était pas prévu, elle est arrivée là un peu par hasard, mais cela a peu d'importance puisque l'hiver approche et que le camping est presque désert. Les seuls à vivre ici sont le gardien, un couple de retraités et un chasseur alcoolique. Cela tombe bien, Fanny ne cherche que la tranquillité. De sa valise, elle a sorti la photo d'une petite fille, qu'elle a posée au dessus de son lit. Qui est-elle ? Pourquoi est-elle là ? Progressivement, avec pudeur, la trame du récit se dévoile...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 19 Octobre 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Paysage après la bataille © Frémok 2016

30/05/2017 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

C'est un bon pavé de plus de 400 pages mais il se lit très vite car chaque page comporte très peu de cases et celles-ci sont en grande majorité muettes et contenant peu d'informations. Pourtant, malgré cette rapidité de lecture, je me suis quand même ennuyé. J'ai vu dans ce roman graphique intimiste et empli de symbolisme et de visions l'équivalent d'un film d'art et d'essai pour élitistes amateurs du genre. Cela commence mal avec une première centaine de pages au récit assez abscons, plein de mystère et de non-dits. J'ai trouvé cette longue introduction assez pénible. On a droit à une petite poignée de protagonistes aux âmes déchirées, chacun avec ses obsessions et ses malheurs. C'est plutôt déprimant. Par la suite, on comprend la raison du comportement de l'héroïne et on saisit mieux son émotion. Le récit devient du coup plus structuré et acceptable mais je n'y ai pas davantage accroché, restant toujours en dehors des sentiments qu'il cherche à transmettre. Il y a un peu trop de pathos à mon goût, notamment dans les réactions du chasseur ex-boxeur. Bref, ce n'est pas ma tasse de thé.

30/05/2017 (modifier)