Michigan, sur la route d'une War Bride

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Lorsque Julien débarque dans le Michigan pour y rencontrer la famille américaine de sa femme, il découvre l'Amérique du Midwest marquée par la crise des subprimes et des cousins pas ordinaires. Mais surtout, il rencontre Odette, la grand-tante française au caractère bien trempé. Cette parisienne qui, à la fin de la seconde guerre mondiale, s'est mariée avec un soldat américain. Comme elle, 200 000 européennes ont quitté leur famille et leur pays par amour pour un GI.


1939 - 1945 : La Seconde Guerre Mondiale Auteurs Argentins [USA] - Middle West

Lorsque Julien débarque dans le Michigan pour y rencontrer la famille américaine de sa femme, il découvre l'Amérique du Midwest marquée par la crise des subprimes et des cousins pas ordinaires. Mais surtout, il rencontre Odette, la grand-tante française au caractère bien trempé. Cette parisienne qui, à la fin de la seconde guerre mondiale, s'est mariée avec un soldat américain. Comme elle, 200 000 européennes ont quitté leur famille et leur pays par amour pour un GI.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 07 Avril 2017
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Michigan, sur la route d'une War Bride
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

24/04/2017 | Mac Arthur
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Après le Montana 1948, je poursuis mon exploration des Etats américain par le Michigan. Il faut dire que l’Amérique est un magnifique pays pour ceux qui en doutait. Cela fait toujours des envieux qui minimisent en ne voyant que les mauvais côtés. Les américains ont sauvé la France en 1944. Beaucoup de soldats ont donné leur vie pour chasser les nazis. Certains ont noué des liens affectifs avec les françaises. Puis, ils les ont embarqués vers les Etats-Unis. C’est un épisode peu connu qui nous est conté dans cette bd au travers le témoignage d’Odette qui était serveuse dans une brasserie parisienne. On les a appelé les war-brides. On découvre un récit se situant sur deux époques différentes comme pour mieux comprendre le parcours de ces femmes. Cela n’a pas toujours été facile pour ces femmes qui ont été déracinées. J’ai beaucoup aimé certains passages qui m’ont fait beaucoup rire comme la réflexion de cet américain qui disait qu’en France, seuls les assassins ont le droit de porter des armes. La réponse cinglante de notre frenchies ne s’est pas fait attendre. Il est également question que les petites françaises doivent préparer des cookies à leurs maris et non des gâteaux. Bref, c’est tout un art que d’être américain. Une lecture qui livre un témoignage plutôt intéressant et qui est traité avec une certaine finesse et authenticité.

16/05/2017 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Michigan est un sympathique roman graphique. Son ambiance générale, bienveillante et centrée sur des gens ordinaires, m’a fait penser à Paul, le héros québécois de Michel Rabagliati. Les auteurs nous offrent une tranche de vie, ou plus exactement deux tranches de vie. L’une relate un voyage réalisé par Julien Frey (le scénariste) dans le Michigan lors duquel il découvrira une partie de sa belle-famille. L’autre nous raconte l’histoire d’Odette, la grand-tante de sa femme, partie vivre aux Etats-Unis après d’être mariée avec un soldat au cours de la seconde guerre mondiale. Si cette seconde tranche de vie possède un intérêt historique certain, le voyage de Julien Frey quant à lui est réellement anecdotique. Anecdotique mais bien raconté, du coup les pages s’enchaînent sans sentiment d’ennui. La gentillesse, l’humour au travers de situations cocasses et grâce à l’autodérision dont fait preuve Julien Frey associés au dessin très immédiat et lisible de Lucas Varela sont pour beaucoup dans la réussite de l’album. Au final, je ne peux pas dire que je me suis ennuyé. J’ai même appris quelque chose avec ce destin étonnant des War Brides. Mais je ne parlerai pas non plus un album poignant. A lire à l’occasion, certainement ! A ne posséder que si vous êtes un grand amateur de ces romans graphiques du quotidien teintés d’autodérision et baignés dans la gentillesse. En tous les cas, il s’agit d’une lecture légère bienvenue pour les beaux jours, le genre de livre à lire dans un transat.

24/04/2017 (modifier)