Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Les Aurores de North Pole

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

A peine débarqué en Alaska pour prendre son nouveau poste, McDoherty policier alcoolique, découvre le corps sans vie d’une femme dans un lac. Accompagné de Petrowsky, il va devoir enquêter sur de nombreux meurtres et dépasser ses vieux démons.


Alaska Froid. Neige. Glace

C’est l’horreur à North Pole, Alaska ! Les cadavres surgissent de partout… Et comme si cela ne suffisait pas, cette gentille petite bourgade du «père Noël» perdue entre lacs et forêts n’a plus de chef de la police, celui-ci s’étant donné la mort accidentellement en nettoyant son fusil de chasse. Barny Petrovski, L’adjoint au shérif de North pole, n’a pas le choix, il est obligé de suivre la procédure et prévient ses supérieurs pour qu’on lui détache un nouveau chef. C’est là qu’intervient l’inspecteur Arsénio “Zoop“ Mc Doherty, un grand type mal embouché et râleur… « Zoop », surnommé ainsi par ses ex-collègues de Chicago en raison de ses hallucinations alcooliques, va rapidement être confronté à une série de meurtres commis uniquement sur des jeunes femmes rousses, affublées de magnifiques tatouages Japonais…

Scénariste
Dessinateur
Coloriste
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 09 Juin 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Les Aurores de North Pole © Cerises et Coquelicots 2016

19/04/2017 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Pour une fois, je mets 4 étoiles à cet excellent polar qui se passe exclusivement en Alaska dans la ville du Père Noël à savoir North Pole où il se commet des meurtres assez horribles. Il faut compter sur Arsenio, un nouveau shérif dépressif et violent qui débarque et qui a la particularité de souffrir de zoopsies. Ce terme issu du grec ancien signifie que c'est un type d'hallucination qui consiste à voir des animaux terrifiants dans un délire imaginaire. C'est lié à un mécanisme du delirium tremens associé à un sérieux manque d'alcool. Pour autant, chez certains patients, ces hallucinations visuelles peuvent être prémonitoires. J'avoue avoir bien aimé la construction de ce récit qui promet quelques bonnes surprises ainsi que des personnages assez charismatiques. Ce sont deux nouveaux auteurs qui ont réalisé ce qui se présente comme un one-shot. Cependant, à la fin, il y a une page pour "à paraître prochainement, une nouvelle enquête... Les lignes de Nazca". On aimerait bien continuer l'aventure avec eux, c'est certain. Cependant, ce n'est pas dit car c'est une petite maison d'édition d'Aix en Provence assez récente. Les ventes ne suivront probablement pas et c'est bien regrettable. Il y a à la fois une belle maîtrise graphique avec un trait anguleux qui nous fait vivre un récit polaire de toute beauté. Il y a également du rythme dans ce polar qui nous tient en haleine entre réalité et cauchemar. Pour moi, cela constitue une belle réussite comme une pépite qui se dégage du lot. Et pourtant, cela passe un peu inaperçu au milieu de tant de bd. Il faut venir à North Pole car les aurores sont magnifiques.

19/04/2017 (modifier)