Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Yo-kai Watch

Note: 3/5
(3/5 pour 2 avis)

Déclinaison en manga du célèbre jeu video phénomène au Japon.


Fanas de Jeux video Kodomo Shogakukan

Nathan est un écolier tout à fait ordinaire. Alors qu’il se promène dans la forêt, il découvre Whisper, un Yo-kai très bavard... Ce drôle de personnage lui offre une Yo-kai Watch, une montre qui lui permet de révéler la présence des Yo-kai autour de lui ! Nathan va s’en servir pour convaincre les Yo-kai de devenir ses amis et d’utiliser leurs pouvoirs pour faire le bien. Le voilà embarqué dans une aventure extraordinaire ! Les Yo-kai sont des entités surnaturelles responsables de tous les petits tracas du quotidien... (texte : Kazé)

Scénariste
Dessinateur
Traducteur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 03 Novembre 2016
Statut histoire Série en cours (15 tomes parus au Japon, série en cours) 15 tomes parus
Dernière parution : Moins d'un an
Couverture de la série Yo-kai Watch
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

05/11/2016 | Spooky
Modifier


L'avatar du posteur PseudoRandom75

Yo-kai watch, manga tiré du jeux-vidéo du même nom est plutôt lisible dans son ensemble. Dans le premier tome on ne s’ennuie pas du tout. En effet, on découvre les péripéties de notre héros Nathan et des découvertes qu’il va faire en découvrant dans la forêt un gachapon avec un drôle de fantôme à l’intérieur. Durant tout ce premier tome on ne s’ennuie jamais. Et puis les autres tomes sont arrivés, plutôt sympatoches, mais souvent redondants. Les dessins quant à eux sont très bien réalisés et semblent être différents des autres mangas qu’on a l’habitude de voir. Sympa tout de même mais à réserver à un public jeune.

28/10/2019 (modifier)
Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Sur une idée globale qui rappelle un peu les Pokémon (mais surtout pour le côté collectionnite), voici la nouvelle franchise phénomène venue du Japon. Déjà disponible en jeu video pour DS, voici donc le manga, dont la trame est la même : un préadolescent des plus ordinaires rencontre des créatures cachées qui sont responsables de tous les problèmes rencontrés par les Humains. Il va donc s'en faire des amis, et résoudre peu à peu ses soucis, mais aussi ceux des autres, voire ceux des yokai eux-mêmes. Cela rappelle également les kami, ces esprits élémentaires dont foisonne le folklore nippon, et dont les rapports avec les humains sont faits d'un étrange mélange entre vénération, moquerie et bienveillance. Pour en revenir à Yo-kai Watch, c'est assez simpliste sans être neuneu, l'univers développé et les créatures se révèlent d'une belle diversité, même si je ne suis pas forcément fan de tous. Les tomes 2 continuent dans la même veine, avec constat d'un problème, révélation de la présence d'un yokai, affrontement -parfois, pour ne pas dire souvent, avec l'intercession de Jibanyan dont l'apparition est sujet de railleries et humour- et réconciliation. Nathan grossit régulièrement son panel d'amis yokai, avec une présence accrue de Jibanyan et Corniot. Le tome 3 s'achève sur des histoires en une planche sur divers yokai. Au tome 4 le cercle des amis de Nathan s'élargit, mais une nouveauté fait son apparition, en la présence d'un yokai maléfique qui souhaite récupérer la yokai Watch du garçon. Il est fort probable que la menace reviendra ultérieurement. Le dessin est quant à lui assez dépouillé, comme les décors, pour que le lecteur (souvent un primo-lecteur) se concentre sur les dialogues et l'action. Il y a des situations tristes, d'autres franchement drôles sans verser dans le ridicule, c'est assez rare pour être souligné. Bref, sympathique pour les plus jeunes.

05/11/2016 (MAJ le 25/03/2017) (modifier)