Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Au coeur de Fukushima (Ichiefu - Fukushima Daiichi Genshiryoku Hatsudensho Annaiki)

Note: 2/5
(2/5 pour 2 avis)

Tout le monde se souvient du terrible accident qui frappa la ville de Fukushima le 11 mars 2011 avec l’explosion de la centrale nucléaire. Voici un manga ancré directement dans les coulisses du drame juste après la catastrophe : Au coeur de Fukushima par Kazuto Tatsuta.


Documentaires Environnement et écologie Kodansha Seinen

Après l’université, Kazuto Tatsuta change plusieurs fois de métier tout en dessinant des mangas. Après la catastrophe du 11 mars 2011, il veut se rendre dans la zone sinistrée. Il cherche alors du travail non seulement Fukushima mais aussi à Miyagi et à Iwate, villes qui ont également subi de graves dégâts. Il est finalement embauché à Fukushima Daiichi. Après y avoir travaillé pendant six mois et atteint la dose limite annuelle de radiations, il retourne provisoirement chez lui à Tokyo. C’est alors qu’il décide de raconter son incroyable expérience dans ce manga qui deviendra cette aventure inédite Au cœur de Fukushima.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Mars 2016
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Au coeur de Fukushima
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

15/10/2016 | Erik
Modifier


Par yaglourt
Note: 1/5
L'avatar du posteur yaglourt

On dirait un manga sponsorisé par Tepco... Ce n'est pas possible au XXIème siècle de continuer à lire la vieille fake news que le nucléaire rend indépendant énergétiquement. Non, les bagnoles, les camions, les tracteurs ne fonctionnent pas au nucléaire mais toujours au bon vieux pétrole saoudien... L'électricité - et encore plus l'électricité d'origine nucléaire - ne représente qu'une petite partie du mix énergétique d'un pays comme le Japon ou la France. Bon heureusement le bouquin ne propage pas l'autre bêtise du moment qui est le sauvetage possible du climat par le nucléaire (quel foutage de gueule).

15/08/2018 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

C'est un témoignage assez intéressant sur l'après-catastrophe et surtout sur le quotidien des ouvriers de la centrale. Il faut dire que l'auteur a vécu une expérience car il était engagé sous un pseudonyme en tant que travailleur-déblayeur. C'est une plongée dans l'actualité avec un regard neuf. Il ne faudra pas accuser l'auteur de complaisance. Il faut dire qu'il a une pensée un peu spécifique loin de celle des occidentaux. En effet, c'est un utilisateur d'électricité comme nous tous d'ailleurs. Cependant, après ce qui s'est passé à Fukushima, parce qu'il est un bon utilisateur d'électricité, il s'est senti investi d'une mission d'aider au nettoyage de la centrale après l'explosion. Il est comme cela l'auteur. Il défend même son employeur en bon ouvrier contre les médisances malsaines des médias et de l'opinion public. Il n'y a par exemple pas d'animaux mutant ni de décès lié aux radiations parmi le personnel. Le nucléaire, c'est super quand c'est bien contrôlé et au moins, on devient un pays autonome et non dépendant de l'étranger et surtout des monarchies du Golfe. La préface nous a pourtant averti qu'il n'y aurait pas de compromis. J'ai dû me tromper quelque part. Il est vrai que par la suite, il nous écartera des idées reçues pour nous livrer une autre vérité. Cependant, il ne faudra pas s'attendre à une critique du Gouvernement et des choix énergétiques sur le tout nucléaire. Oh non, surtout pas ! Pas plus qu'il n'y aura de critique sur Tepco, le propriétaire de la centrale de Fukushima. Pour le reste, c'est assez répétitif et c'est plutôt long sur trois tomes. Maintenant, cela m'a appris réellement comment cela se passait au quotidien car j'ignorais à peu près tout. Cela a le mérite d'exister et de nous montrer une certaine réalité d'une gestion après catastrophe. Pour le divertissement, il faudra passer son chemin tant le sujet est grave.

15/10/2016 (modifier)