Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Police lunaire (Mooncop)

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

À la fois drôle et mélancolique, minimaliste et juste, Police lunaire se passe de grands effets spéciaux pour se concentrer sur la douce absurdité de la vie (et de la technologie!).


Auteurs britanniques Drawn & Quarterly La Lune

Il fut un temps où l’on encourageait la colonisation de la Lune et nombreux sont ceux qui ont décidé de s’y installer; humains et robots cohabitaient paisiblement sur l’astre au front d’argent. Mais l’attraction terrestre étant ce qu’elle est, la plupart d’entre eux ont finalement choisi de retourner sur la planète bleue. La population sélénienne diminue désormais de jour en jour et pour le policier lunaire la routine cède au spleen. À la fois drôle et mélancolique, minimaliste et juste, Police lunaire se passe de grands effets spéciaux pour se concentrer sur la douce absurdité de la vie (et de la technologie!). Texte : https://editionsalto.com/catalogue/police-lunaire/

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 22 Octobre 2016
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Police lunaire
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

07/10/2016 | Alix
Modifier


Par Alix
Note: 4/5 Coups de coeur expiré
L'avatar du posteur Alix

Un petit album, peu de texte, un dessin minimaliste, peu d’action… et pourtant il y a tellement à en dire. L’histoire elle-même est remplie de mélancolie. La colonie lunaire se vide de ses habitants après une période d’activité, sans que l’on sache trop pourquoi… Une page qui se tourne, et un sentiment de nostalgie omniprésent. La vie du personnage principal est assez poignante, avec ce boulot de flic sur une planète où le taux de criminalité est à 0, consistant principalement à aider les citoyens égarés. La fin est belle et tellement poétique. Les grands espaces, le dessin minimaliste et les nombreux passages muets/contemplatifs participent grandement à l’ambiance d’isolement et de quiétude. Un album remarquable, qui m’a beaucoup touché.

07/10/2016 (modifier)