Moerell

Note: 2.86/5
(2.86/5 pour 7 avis)

Tout commence toujours bien, mais se termine toujours à coté de la plaque… c'est la magie MOERELL !


Magazine Fluide Glacial

A un dessin réaliste et très dynamique qui rappelle les grands classiques de la BD américaine, MOERELL associe un talent de poète. Il sait détourner les lieux communs les plus banals en formules magiques, les expressions toutes faites et les locutions triviales en délires surréalistes... En plus, ses dialogues ont un accent ! Celui, savoureux, du parler canadien, que MOERELL est allé pratiquer au Québec pendant dix ans. Des histoires fantasques pleines de calembours et de joyeuses catastrophes...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution Décembre 1989
Statut histoire Histoires courtes 6 tomes parus
Couverture de la série Moerell
Les notes (7)
Cliquez pour lire les avis

05/11/2002 | Alix
Modifier


L'avatar du posteur Noirdésir

Moerell est un auteur qui joue systématiquement sur un humour absurde, mais alors totalement. Les situations bien sûr, ses histoires partant dans un gros délire à partir de rien, n’hésitant pas (comme le font d’autres auteurs Fluide) à aller jusqu’au bout du n’importe quoi. Mais cet humour absurde ne joue pas que sur les situations, et il se distingue du travail de Raynal, Thiriet, Goossens ou Gotlib (pour ne citer que quelques-uns des amateurs du genre dans ce magazine), car il joue surtout sur les mots. En effet, les commentaires en off, les dialogues, sont emplis de phrases contradictoires, déconstruites, comme si Moerell souhaitait ne fonctionner qu’avec des oxymores ! Si cet aspect ajoute au délire et à l’humour des situations, il faut dire que c’est aussi un peu lassant au bout d’un moment. Aussi, même si c’est un auteur que j’aime plutôt, je ne peux que vous conseiller une lecture à petite dose. Quant au dessin, c’est un trait classique, réaliste (le décalage avec le loufoque des situations et des dialogues n’en est que plus accentué). A réserver aux amateurs d’absurde et de textes loufoques.

29/07/2018 (modifier)
Par Alix
Note: 3/5
L'avatar du posteur Alix

Bon, comme souvent avec l’humour Fluide, c’est très irrégulier. Certains gags sont explosants, mais d’autres laissent froid. Les situations dans lesquelles s’embarque notre pauvre héros sont quand même bien drôle, et surtout la façon dont il parle est délirante ! Ca vient tout simplement du fait que l’auteur a vécu au Québec, et vraiment pour nous européens, c’est poilant (j’espère ne pas vexer les québécois qui nous lisent). Le dessin est dans la plus pure tradition Fluidesque. Rien à dire de ce coté. Allez, pas la série du siècle, mais quand même sympa.

05/11/2002 (MAJ le 23/10/2007) (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Le regretté Moerell avait un style bien à lui tant pour le dessin que pour l'humour. Côté dessin, c'est à mi chemin entre le réaliste et le presque caricatural tant il avait tendance à se représenter lui et ses proches de manière moche ou trop réalistiquement moche (gros bide, double menton, corps affaissé, etc...). Et côté humour, c'est un peu pareil : il se représentait volontairement contre idiot et naïf, comprenant tout de travers et agissant comme un égoïste bêta. A cela s'ajoute une floppée de jeux de mots ou de contraste entre la narration et le récit lui-même amenant un sourire permanent le long de la lecture. Je n'ai jamais trouvé ces histoires particulièrement hilarantes, mais je les lis toutes avec plaisir, le sourire aux lèvres, et sans me lasser.

18/02/2005 (modifier)
Par ArzaK
Note: 2/5

Moerell a un talent certain pour faire de bons jeux de mots. Malheureusement la lecture de plusieurs gags en suivant lasse très vite tant ils semblent tous fonctionner selon le même moule. Tout repose sur le décalage entre le texte récitatif et ce qu’il se passe à l’image. Cela fonctionne bien le temps de deux-trois gags, et puis on reproche assez vite à l’auteur de décliner le même effet jusqu’à plus soif… Le dessin, de son côté, est pas mal. Mais cela ne suffit pas à éveiller mon intérêt au point de vouloir acheter ces albums.

21/11/2002 (modifier)
Par JuLien
Note: 2/5

Moerell a son inspiration graphique des comics US (donc rien à voir avec une pure tradition "FLuidesque" car à Fluide rien de traditionnel, chaque auteur à son style et ses influences...). Mais franchement, on lit 3 gags de Moerell, c'est largement suffisant, le reste est nul, lamentable, ça tourne en rond...du déjà lu il y a quelques gags du même auteur... Je saute régulièrement ses histoires dans Fluide. Moerell devrait plutot reprendre Roch Moisin, une parodie de Tintin (publié dans des journaux Québecois avant qu'il ne débarque à Fluide)...

15/11/2002 (modifier)
Par Don Lope
Note: 3/5

C'est sympa, je le lis toujours avec grand plaisir dans Fluide mais je n'irais pas jusqu'à acheter un album entier car c'est parfois un peu redondant. Ceci dit l'humour de Moerell teinté de fantastique à la mode Québec est très original.

06/11/2002 (modifier)
Par Piehr
Note: 4/5

Il faut rendre à Moerell ce qui appartient à Moerell ! Vraiment, dans les productions actuelles de Fluide Glacial, je trouve que cette série sort du lot. Bien fantastique dans la narration des délires de l'auteur, le tout reste tout de même très proche de notre réalité de par le cadre dans lequel se déroule l'action. Les histoires, assez courtes (quelques pages), sont de qualités similaires (oui, ok, y'a du bon et du moins bon, c'est évident !), et sont le lieu de délires complètement space mais qui se tiennent, sans problème. Le dessin, quant à lui, c'est l'école fluide, tout simplement. Un style noir et blanc un peu brouillon, sans prétention, mais qui rempli bien son office même si le trait est parfois un peu trop gras à mon gout,n un peu trop rond peut être aussi. Non, vraiment, Moerell à pour grande qualité de souvent renouveler son délire tout en restant original... c'est du tout bon !

05/11/2002 (modifier)