Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

I love Alice

Cette galerie contient des images potentiellement pornographiques. En appuyant sur le bouton ci-dessous, vous confirmez être majeur.

Note: 1/5
(1/5 pour 1 avis)

Alice, une jeune citadine fraîchement débarquée, tente de s’intégrer dans ce petit village de province en rejoignant l’équipe de rugby féminine de son lycée.


Hard & Soft, d'un érotisme à l'autre Requins marteaux

Alice, une jeune citadine fraîchement débarquée, tente de s’intégrer dans ce petit village de province en rejoignant l’équipe de rugby féminine de son lycée. Des joueuses plutôt cool et plus connues pour leurs courbes généreuses que pour leurs résultats, toujours catastrophiques. Alice a bien du mal à comprendre ce sport, mais elle ne ménage pas ses efforts pour bien jouer et surtout pour se faire apprécier de ses nouvelles copines. Après un match encore perdu, Fahra leur coach adorée, est remplacée par un entraîneur à la réputation de fer. Folles de rages, les jeunes filles. Elles feront preuve d’une imagination des plus vicieuses et des plus perverses pour faire renvoyer ce nouvel ennemi désigné. Quant à Alice, elle est de plus en plus populaire. Elle devient non seulement la favorite de l’entraîneur, mais également la reine de bien curieuses 3ème mi-temps…

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2012
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série I love Alice
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

02/08/2016 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 1/5
L'avatar du posteur Erik

Une BD cul qui joue sur la bichromie dans une ambiance très années 80. Encore une fois, il manque la grâce. Je ne suis guère pudibond et je ne suis plus un homme effarouché depuis bien longtemps. Mais bon, un peu de subtilité ne ferait pas de mal dans ce monde de brutes. Le dessin n'est franchement pas au top. Par ailleurs et c'est le pire, les scènes ne sont pas franchement passionnantes. Bref, il manque beaucoup de choses à cette oeuvre pour qu'on puisse réellement aimer Alice à défaut de merveilles.

02/08/2016 (modifier)