Innocent

Note: 4/5
(4/5 pour 1 avis)

Quatrième bourreau d’une famille d’exécuteurs officiels, Charles-Henri Sanson fit tomber près de 3000 têtes, dont celle de Louis XVI. Retour sur la personnalité hors-norme du plus célèbre bourreau de l’Histoire de France.


1643 - 1788 : Au temps de Versailles et des Lumières 1789 - 1799 : La Révolution Française Seinen Shueisha

Suite à la paralysie de son père, Charles-Henri Sanson prend sa succession et devient bourreau officiel. Il enchaîne les exécutions, met à mort les figures les plus importantes de la révolution comme Danton et Robespierre et torture les condamnés à mort. Seul problème : être bourreau le dégoûte. De ce paradoxe va naître une personnalité trouble et fascinante qu’Innocent se propose d’explorer.

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 18 Mars 2015
Statut histoire Série terminée (en principe) 9 tomes parus
Couverture de la série Innocent
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

13/07/2016 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 4/5
L'avatar du posteur Erik

Est-il aussi innocent que cela ? On va nous présenter le dernier-né d’une famille où l’on devient bourreau de père en fils. Cela remonte d’ailleurs à plusieurs générations en arrière. Cependant, ce n’est pas n’importe quel bourreau. C’est quand même celui qui a coupé la tête du roi Louis XVI, de Danton, Saint-Just et Robespierre ainsi qu’accessoirement de 3000 personnes durant la Révolution Française. Je dois bien avouer que son cheminement est très intéressant car il voulait tout d’abord échapper à la destinée familiale avant d’être torturé par son père, un fin connaisseur pour convaincre n’importe qui de cracher le morceau. Etre un enfant de bourreau, ce n’est pas très facile surtout quand on est de nature un peu peureuse. Or, il va malheureusement vite surpasser son maître. Plus tard dans sa vie, il participera à la réalisation de la guillotine pour des exécutions rapides et indolores. On est tout de suite happé par cette histoire qui reprend des faits réels. Ce qui est intéressant, c’est de suivre le cheminement psychologique qui va l’amener à être confronté aux soubresauts de l’Histoire et notamment de la Révolution Française. Le dessin réaliste est d’une finesse incroyable ce qui ne gâche rien à la lecture de ce seinen. Oui, ce fut un véritable plaisir de lecture et on aimerait bien que les mangas atteignent cette qualité plus souvent.

13/07/2016 (modifier)