Les Contes des Hautes Terres

Note: 2.67/5
(2.67/5 pour 9 avis)

Réçit de contes écossais recueillis par Algernon Woodcock.


Fantômes Iles Britanniques

Scrupuleux compilateur des mystères qui hantent la lande d’Écosse, Algernon Woodcock retranscrit les témoignages de ceux qui furent les spectateurs de ces manifestations étranges et fantastiques. En deux récits, c’est le monde féerique et inquiétant des Brownies et des fantômes qui se dévoilent. Malheur à ceux qui croiseraient le chemin de ces êtres de l’au-delà, ils risqueraient de voir leurs destinées basculer à tout jamais dans l’indicible. -The Moor Widow- Conan, amoureux de Maureen, sa cousine germaine chez qui il a été élevé, est chassé du foyer. Il se met à voler pour payer la dot de sa bien-aimée mais se fait tuer. Un an plus tard, Maureen se marie avec le confident de Conan. Mais au cours du banquet, ce dernier surgit de la brume pour se venger et emmener Maureen avec lui. The Long Night- En allant chercher un médecin au village pour son petit frère, Audrey se perd dans la forêt et y danse avec un jeune homme jusqu'au chant du coq. Parvenant finalement au village, elle y apprend qu'on enterre un homme du même nom que son petit frère mais âgé de 87 ans !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution Octobre 2002
Statut histoire Histoires courtes 2 tomes parus
Couverture de la série Les Contes des Hautes Terres
Les notes (9)
Cliquez pour lire les avis

30/10/2002 | okilebo
Modifier


L'avatar du posteur Agecanonix

Ces recueils de contes versent dans un domaine que j'affectionne : le fantastique et le merveilleux ; si ce n'était le décor écossais, ces contes pourraient très bien provenir d'autres pays, certaines légendes françaises ou germaniques se prêtant très bien à ces récits. Je trouve que ces contes ne méritent pas tant de mépris d'après ce que j'ai lu dans certains avis précédents. Le premier conte onirique n'est pas terrible, mais le second est bon, le dessin dans le ton de celui de Sorel s'accorde bien à ce dernier, le noir et blanc correspond parfaitement au mystère et à l'ambiance évoqués. Dans le tome 2, c'est encore mieux ; le premier conte est bon, adoptant un fantastique surnaturel classique. Celui sur les chats dégage une ambiance solide, bien servie par le dessin de Lemercier, mais il reste obscur ; l'aurais-je mal compris ? possible. En tout cas, ces contes quoique inégaux en qualité, sont du bon fantastique, et restent pour moi de bonne facture, en procurant une lecture agréable, c'est le but recherché.

19/09/2014 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Les couvertures de ces deux tomes sont aguicheuses entre autre parce que c'est Sorel qui les dessine. C'est à l'intérieur que ça se gâte ! En effet si celui-ci est aux crayons, ce n'est que pour les introductions, les intermèdes et la conclusion. Entre tout cela, le dessin est à mon goût extrêmement banal. La colorisation dans le tome 2 n'est pas très heureuse. Sinon eh bien les quatre histoires sont parfaitement ancrées dans la celtitude et le pouvoir ensorcelant de la lande et des bois mais je n'ai pas été envoûté.

05/09/2014 (modifier)
Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Cette série raconte quatre contes qui, s'ils ne marqueront pas l'histoire de la bd, sont intéressants à lire. Quelques fois, on devine ce qui va se passer, mais cela m'a tout de même fait passer un agréable moment de lecture. J'ai une petite affection pour la deuxième qui contient une excellente fin. Quant au dessin, je préférais quand il était en noir et blanc. On pouvait voir le remarquable talent du dessinateur. En couleur, je trouve que ça ne passe pas toujours et que c'est même parfois moche.

24/02/2008 (modifier)
Par sagera
Note: 4/5

Comme quoi... Quand je lis tous les posts qui précédent, je me dis que ça illustre bien le proverbe : les goûts et les couleurs. Moi, j'ai beaucoup aimé les deux premiers tomes. Ils prolongent la série mère de belle façon et pour ne rien gâcher, les histoires, les contes ou les légendes (appelez les comme bon vous semble), sont très bien écrites et savent ménager un suspense intéressant. Le premier tome a ma préférence. La raison ? L'utilisation d'un noir et blanc très pertinent qui augmente selon moi, le caractère mystérieux des récits proposés. Le tome 2 aurait (ce n'est que mon avis) gagné à s'inscrire dans la même optique. Pour résumer, voila une lecture que je ne regrette pas et une série que je compte suivre de très prés.

16/07/2006 (modifier)
Par Ro
Note: 2/5
L'avatar du posteur Ro

Ayant apprécié Algernon Woodcock, je me suis dit que cette BD devait être du même tonneau. J'en ai été déçu. Déjà le dessin n'a rien à voir avec celui de Sorel, il est même parfois de qualité assez médiocre. Ensuite et surtout, les 2 contes qui sont narrés ici sont sans saveur. On en devine la fin dès le départ, et on n'en retient rien du tout. Enfin, en ce qui me concerne. Je ne garde quasiment aucun souvenir de la lecture de cette BD si ce n'est d'avoir été déçu.

25/09/2003 (modifier)
Par Piehr
Note: 2/5

Humpf !!!! Nan hein ! Ca m'énerve, ça, tiens... Algernon Woodcock, j'ai vraiment apprécié : un scénario bien fait, bien conçu, bien travaillé, illustré par un Sorel en grande forme, bref, du bon ! Mais que vois-je, dans le sac d'un ami, dans le train ? Conte des hautes-terres, youpidou, ce ne peut être que bon ! avec une aussi belle couverture, en plus, ouaou ! Hop, lecture... mais c'est quoi ce truc... Bon bon bon... deux contes incipides dont, certes, le dessin n'est pas mauvais, mais faisant bien pâle figure comparés aux 8 planches du maître Sorel. Des histoires vraiment pas interressantes, bien vieillottes, limites conte de Grimm. Et surtout, un ennui ferme, au final. Argh. Le dessin est quant à lui en noir et blanc. Pourquoi ? je cherche encore ! Car ça, c'est de la planche couleur photocopiée ou je n'y connais rien : j'ai tout simplement l'impression de lire Fluide Glacial. Ca fait un peu cher le Fluide, et on ris beaucoup moins :( Bref, rien de justifié, c'est très mauvais, et j'ai vraiment peur de la suite. beurk :(

03/02/2003 (modifier)
Par Don Lope
Note: 3/5

Les dessins sont vraiment beaux mais je me demande si en couleur ça serait pas encore mieux (Algernon Woodcock est par exemple une très belle réussite). Gallié, sans être éblouissant, arrive à garder l'intérêt du lecteur en pondant deux courtes histoires de 22 pages et le procédé me parait assez difficile pour être souligné. C'est pas une grande BD, ça ne justifie peut-être pas d'être acheté mais cela reste un moment de lecture agréable.

03/02/2003 (modifier)

Attiré par la superbe couverture et les jolis dessins, j'ai été déçu par ces contes qui en sont littéralement. Plus précisément des "contes et légendes", c'est-à-dire une histoire sans scénario, à caractère fantastique, comme j'en lisais étant petit. Et cet album en est la représentation exacte : il raconte en images deux légendes. Ca plaira probablement à beaucoup de gens, mais je me suis ennuyé : aucune surprise, aucune originalité, pas de scénario, bref, seuls les dessins sont intéressants. :( Déçu déçu déçu. :(

12/12/2002 (modifier)
Par okilebo
Note: 3/5

En commençant la lecture des Contes des hautes terres, je m'attendais à quelques chose de moins convaincant. Et bien non, les deux fables racontées, ici, sont plutôt réussies. Et bien qu'étant une série complémentaire à Algernon Woodcock, cette bd peut être lue indépendament. D'ailleurs, je félicite Gallié, l'auteur, pour sa maitrise scénaristique. Réussir à interpeler le lecteur en deux fois 22 pages, chapeau !!! (oui, chaque conte fait 22 pages) Les légendes nordiques sont souvent fascinantes. Celles présentées ici, nous viennent directement d'Ecosse et sont très agréable à lire. Le mystère est omnisprésent et les intrigues sont très bien amenées. Le premier conte: " La veuve de la lande " nous parle d'un amour si profond qu'il persiste après la mort. Le second: "La longue nuit", qui est pour moi le meilleur, nous parle, de liens entre un frère et une soeur, la conclusion est assez surprenante. Au niveau du dessin, il a été réalisé à quatres mains. Sorel a dessiné les introductions tandis que Castaza s'est occupé des réçits en eux-mêmes. Le dessin de ce dernier n'est peut-être pas exceptionnel mais il colle très bien avec le scénario. De plus, les planches de l'album sont en noir et blanc, chose assez rare dans la collection "Terres de légendes". Cette série pourrait éventuellement accompagner vos longues soirées d'hiver. Surtout si vous aimez les histoires belles et tragiques !!! Sympa !

30/10/2002 (modifier)