Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire - Commander en ligne : pourquoi Cultura ?

Les Savants

Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)

Les Experts, aux temps de la Renaissance. Confronter l’érudition des savants les plus célèbres de notre histoire aux crimes ou aux mystères de leur temps. La théorie, mise à l’épreuve de l’expérience.


1454 - 1643 : Du début de la Renaissance à Louis XIII Auteurs italiens Italie Quadrants

1511 ou 1512 (selon si on se fie à la couverture ou au texte à l'intérieur...). Nicholas Copernic vient à Ferrare pour y donner plusieurs conférences devant un parterre de jeunes gens les plus érudits d’Europe. Mais la célèbre université est en émoi en raison du récent suicide d’un étudiant. Un brillant et jeune agitateur du nom pompeux de Paracelse est persuadé qu’il s’agit d’un crime, et il entend bien le prouver à la police locale remplie d’incapables. Texte : à peu près éditeur

Scénario
Dessin
Couleurs
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 23 Mars 2016
Statut histoire Une histoire par tome 2 tomes parus

Couverture de la série Les Savants © Soleil 2016
Les notes
Note: 3/5
(3/5 pour 3 avis)
Cliquez pour afficher les avis.

29/03/2016 | pol
Modifier


Par PAco
Note: 3/5
L'avatar du posteur PAco

Le Postulat de départ est pourtant intéressant : prendre des scientifiques importants de leur temps et construire une intrigue autour. Dans ce premier tome c'est Copernic qui est mis à contribution, avec pour cadre l'université de Ferrare en Italie, en 1512. Ajoutez-y un personnage plus turbulent et sulfureux, le jeune Paracelse porté sur les recherches autour de l'alchimie, et vous avez un duo hétéroclite qui se tire la bourre pour résoudre l'enquête de ces morts mystérieuses survenues dans cette université. Le soucis, c’est que je n’ai pas réussi à éprouver suffisamment d’empathie envers les personnages qu’on nous propose de suivre. J’ai trouvé qu’il manquait une petite étincelle de vie qui crée l’attachement nécessaire. Du coup, cette malgré un dessin agréable de Stefano Carloni, je n'ai pas vraiment réussi à rentrer dans cette histoire. Un album qui se laisse lire, mais qui ne me laissera pas grand souvenir *** lecture du Tome 2 *** Si le premier tome de cette série ne m'avait pas vraiment emballé, j'aime laissé leur chance à des séries qui commencent. Et j'ai bien fait ! Car ce deuxième opus va nous proposer de suivre un nouveau duo d'éminences : Galilée et Kepler. Nos deux savants sont conviés sur l'île de Ven appartenant au royaume du Danemark et Norvège où fut érigé Uraniborg, un château abritant les sommités scientifiques de l'époque. C'est là-bas que d'étranges crimes ont été commis et remettent en question les sommes astronomiques investies par le roi Frederic II et que nos deux scientifiques vont mener l'enquête. L'intrigue de Luca Blengino est plutôt bien construite et je me suis laissé prendre par cette histoire dans un cadre atypique proche du huis clos. Rien d’extrêmement original, mais cette enquête avec des faux airs d'Agatha Christie et les révélations finales d'Hercule Poirot est bien construite et permet au dessin de Stefano Carloni de s'exprimer pleinement avec certaines planches très réussies. Quelques cases présentant des personnages sont à mon sens un peu ratées, dommage. En tout cas, ce deuxième tome m'a réconcilié avec cette série et je remonte donc ma note à 3 en attendant de voir ce que donnera la suite.

19/04/2016 (MAJ le 02/02/2017) (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Des enquêtes menées par des scientifiques des temps jadis, voilà une idée plaisante. Ce n'est pas la première fois qu'une telle idée est utilisée, néanmoins j'ai apprécié de voir ici deux célèbres esprits historiques se mesurer l'un à l'autre et collaborer dans leurs recherches. Nous parlons dans le cas présent de Copernic d'un côté et de Paracelse de l'autre. Je ne sais pas si les tomes suivants auront toujours les mêmes personnages pour héros, le titre de la série laisserait croire que non, mais je serais ravi de voir d'autres rencontres du même acabit. Car ici, l'intrigue tient bien la route. Nous sommes placés dans le cadre de l'Italie de la Renaissance, à l'université de la ville de Ferrare, où les protagonistes vont enquêter sur deux morts mystérieuses qui vont les mener à la poursuite d'un trésor disparu. La reconstitution historique est bien rendue. Le contexte y gagne en profondeur. On y découvre notamment un Copernic très pieux qui refuse de croire ses propres calculs prouvant que la Terre n'est pas le centre de l'univers et est terrifié à l'idée de voir une telle découverte divulguée. C'est assez intéressant ne serait-ce que de ce point de vue là. Le dessin ne m'a pas forcément emballé, je le trouve un peu inégal et les couleurs ternes lui donnent une ambiance un peu morose. Mais il est réaliste et fonctionnel donc je ne me plains pas. L'enquête quant à elle est assez bien menée. Il y a un tout petit peu de coïncidences faciles mais elles se laissent oublier au profit des autres déductions logiques qui permettent aux héros de progresser dans leurs recherches. Si la trame et la résolution de l'enquête elle-même n'est pas forcément surprenante ou marquante, le cadre historique et la rencontre des deux esprits scientifiques que sont Copernic et le jeune Paracelse donnent du caractère et de l'intérêt à cette série. Curieux de voir ce que seront les autres tomes s'il y en a.

19/07/2016 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Le premier tome de cette série a pour cadre l'Italie de la Renaissance. Il met en scène un savant très connu, Nicolas Copernic, qui se retrouve propulsé enquêteur en chef pour élucider un double meurtre commis dans l'université où il a lui même étudié des années auparavant. L'intrigue démarre très vite et c'est vraiment un clin d'oeil sympa d'avoir mis en scène un personnage historique connu. Sa perspicacité et son esprit de déduction sont propices à la résolution de ce double assassinat. Car cette enquête est bien menée et c'est effectivement les qualités du savant qui seront les moteurs qui feront avancer l'enquête. C'est malin, bien plus que si le hasard, les coups de chance, ou autres coïncidences bienvenues étaient venues en aide à notre scientifique. Il est accompagné par un jeune étudiant qui essaye de se mesurer au maître. Leur rivalité est, au début, un peu agaçante mais sur la durée ça tient la route et ce second personnage apporte finalement sa pierre à l'édifice. Au final, même si c'est pas l'enquête de l'année, l'intrigue est efficace et prenante jusque dans son dénouement. Le dessin est lui très agréable et ce premier tome se lit avec plaisir. Je serais curieux de voir si la suite exploite, sur le même principe, d'autres scientifiques à d'autres époques autour une nouvelle fois d'enquêtes. Ca pourrait donner une série franchement pas mal si c'était le cas.

29/03/2016 (modifier)