Silver Surfer - Le Messager (In Thy Name)

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

La célèbre sentinelle de l'espace découvre que l'horreur existe même au coeur de l'utopie galactique.


Marvel Super-héros Univers des super-héros Marvel

Le Silver Surfer sonde les profondeurs du néant, affronte des pirates voleurs d'organes, des monstres démoniaques et un peuple d'aristocrates aliens. La célèbre sentinelle de l'espace a toujours été rongée par des doutes existentiels. Il est notamment obsédé par la question des limites à s’imposer quand on possède un super pouvoir. Une interrogation qui se pose une nouvelle fois lorsqu'il se retrouve, bien malgré lui, arbitre d’un conflit interplanétaire. Il découvre que l'horreur existe même au coeur de l'utopie galactique.

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 16 Septembre 2009
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Silver Surfer - Le Messager
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

04/12/2015 | Ro
Modifier


Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Alors que le Silver Surfer se morfond comme à son habitude sur la complexité de son dilemme, tiraillé entre son amour et son admiration pour la Vie en général, et son abomination de la souffrance qu'il voudrait voir disparaître, il fait une rencontre avec les représentants d'une civilisation spatiale utopique. En cherchant à mieux découvrir cette dernière, il finit cependant par déceler les fissures et les manipulations derrière le vernis de cette société idéale et constate que l'horreur n'est jamais bien loin. Le dessin de Tan Eng Huat est intéressant et beau dans son ensemble. D'un trait fin, il offre des planches soignées et esthétiques rehaussées par de jolies couleurs. On n'est pas dans le graphisme formaté des comics commerciaux. Par contre, j'ai trouvé que ce dessin n'était pas toujours parfaitement déchiffrable. Certaines scènes d'action, certaines postures bizarres des personnages et certains effets spéciaux empêchent parfois de bien comprendre ce qu'on voit ou ce qu'il se passe. C'est un dessin qui convient un petit peu mieux à l'illustration qu'à la narration graphique. Quant au récit, il n'est pas mauvais. Pour une fois, le Silver Surfer n'est pas trop larmoyant dans ce récit un peu punchy. Certes on a comme toujours droit à ses longs monologues métaphysiques en début de chaque chapitre mais ils laissent assez rapidement la place aux événements, à la discussion et à l'action. Et plutôt que d’être pleurnichard et déprimé comme il peut l'être de manière pénible dans d'autres récits, le Surfer est ici plus sensible à la colère et à la réaction même si elle reste mesurée. Le scénario est un peu original et réussit à titiller la fibre de curiosité du lecteur qui ne sait pas trop à quoi s'attendre. Cependant, passé la moitié de l'album, quand le mystère se dévoile plus ou moins, on retombe dans une intrigue assez prévisible. Et même si elle a l'audace de ne pas proposer un happy end, la morale de cette histoire est assez fade et convenue. Bref, pour un récit du Silver Surfer, celui-ci n'est pas mal et assez beau sur le plan graphique. Mais je ne suis pas un fan du personnage et cette BD là ne me convainc pas plus que ça de changer d'avis à son sujet.

04/12/2015 (modifier)