La Clef du Château Rose

Note: 3/5
(3/5 pour 1 avis)

Un jeune homme vide les derniers éléments de sa maison d’enfance, avant qu’elle ne soit vendue. Des tonnes de souvenirs heureux lui reviennent alors à l’esprit. Une parenthèse (autobiographique ?) avec la nostalgie en point d’orgue.


Auvergne/Massif central

Par la fenêtre, tandis que la météo est exécrable, Matthieu regarde une camionnette reculer dans l’allée. Christophe et « Neveu » lui ont donné rendez-vous pour vider la maison de famille de ses derniers mobiliers avant qu’elle ne soit vendue. Matthieu est taiseux, dans un état second. Il ne peut empêcher ses souvenirs d’enfances de remonter en lui. Ses yeux se posent successivement sur un arbre du jardin, puis sur une bouteille posée sur un fauteuil. Il se souvient que jadis, avec son petit frère Thomas, ils avaient trouvé une carte au trésor dans cette bouteille. Elle indiquait l’emplacement de « la clé de l’antichambre », enterrée au pied du platane. Il revoit les apéros ensoleillés pris en famille à l’ombre de cet arbre. Mamette, sa grand-mère, lui avait alors dit que la maison avait été construite à l’emplacement d’un ancien « château rose ». En creusant, Thomas avait déniché un vieux fer à repasser tout rouillé. Il ne pouvait certes pas appartenir aux chevaliers du temps jadis (parce qu’à l’époque, on ne repassait pas les armures !), mais peut-être tout de même au général de Gaulle, car la sœur de ce dernier avait vécu dans cette maison durant la guerre. Il n’y a d’ailleurs qu’elle, pour avoir écrit le parchemin signalant l’emplacement du trésor...

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 21 Février 2013
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série La Clef du Château Rose
Les notes (1)
Cliquez pour lire les avis

21/11/2015 | Erik
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Au cours d'une vie, on est presque tous forcé de déménager, d'être parfois balloté de ville en ville. Cependant, on se souvient tous des lieux de notre enfance. La maison natale occupe bien entendu une place particulière. C'est une oeuvre entièrement consacrée à ce thème où l'auteur se remémore de bons moments passés jadis avec son frère à la recherche d'un trésor perdu dans le jardin. Les sentiments d'enfance reviennent à la surface. C'est une agréable lecture un peu mélancolique et nostalgique mais qui ne marquera pas vraiment car avec un côté assez éphémère. Le thème est traité en profondeur mais les personnages passeront à autre chose. On se dit que ces frangins auraient mieux fait de racheter cette bâtisse à souvenirs plutôt que de s'apitoyer sur leur sort malgré une enfance choyée par un climat familial aimant et rassurant. Certes, c'est traité avec retenue et délicatesse.

21/11/2015 (modifier)