Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Nisekoi - Amours, mensonges & yakuzas (Nisekoi)

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Bien que fils d’un chef de clan yakuza, Raku Ichijô tente d'être un lycéen comme les autres. Son quotidien tourne au cauchemar quand Chitoge Kirisaki, une nouvelle élève très querelleuse, lui "tombe" littéralement dessus. En effet, pour éviter une guerre des gangs, ces deux lycéens que tout oppose vont être contraints de jouer les amoureux transis... alors qu'ils se détestent !


Pantsu ou Shonen Harem Shonen Shueisha

Lorsqu'il était enfant, Raku Ichijô a promis à celle qu'il aimait alors de conserver précieusement un cadenas dont elle seule possède la clef jusqu'à ce qu'ils se retrouvent tous deux, une fois adultes, pour se marier. Dix années se sont écoulées, Raku, bien que fils d’un chef de clan yakuza, tente d'être un lycéen comme les autres. Son quotidien est bouleversé par sa rencontre avec Chitoge Kirisaki, une nouvelle élève très querelleuse, qui va rapidement devenir sa pire ennemie. La situation tourne au cauchemar quand Raku apprend qu'il s'agit en réalité de la fille d'une famille de gangsters et qu'il va devoir simuler de sortir avec elle... pour éviter une guerre des gangs ! Leurs familles vont-elles s'apercevoir qu'ils ne font que jouer la comédie ? Mais surtout, retrouvera-t-il son amour d'enfance ? Texte: L'éditeur

Scénariste
Dessinateur
Editeur
Genre / Public / Type
Date de parution 04 Septembre 2013
Statut histoire Série terminée (en principe) 25 tomes parus
Couverture de la série Nisekoi - Amours, mensonges & yakuzas
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

10/11/2015 | Gaston
Modifier


Avec le recul, Nisekoi est un manga un peu déconcertant car, au fil des tomes, on réalise que ses deux accroches scénaristiques (son "double pitch" pourrait-on dire aussi) donnent au final une idée un peu fausse de l'essentiel de son contenu (et du plaisir qu'on peut prendre - ou pas - à le lire). Première accroche : cette idée de faux couple (nisekoi = faux amour) constitué par deux adolescents héritiers de gangs rivaux pour éviter une guerre. Seconde accroche : un pendentif porté par le jeune héros sous forme de serrure qui attend la clé d'un amour de jeunesse pour concrétiser une promesse de mariage. Hors, dans le premier cas, l'idée est peu développée (voir pas du tout) et sert surtout de prétexte humoristique pour obliger une fille et un garçon qui se détestent à faire semblant d'être amoureux. Et dans le second cas, même si l'auteur revient régulièrement sur l'histoire du cadenas et le "suspense" (si on peut dire) de savoir laquelle des filles qui gravitent autour de Raku est l'heureuse élue, il faut avouer que l'on s'en moque un peu car, comme le disent d'ailleurs les personnages eux-mêmes, ce n'est jamais qu'une "promesse d'enfants (de 5-6 ans et peut-on même parler d'amour à cet âge-là ?) qui ne devrait pas entraîner de grandes conséquences. Du fait, si les deux accroches scénaristiques ne sont ni l'une ni l'autre vraiment importantes dans la série et font surtout office de prétextes, que reste-t-il ? Réponse : un manga de type comédie sentimentale / tranches de vie comme il en existe beaucoup mais qui se révèle de qualité et surpasse pas mal de ses prédécesseurs. L'intérêt de Nisekoi vient donc paradoxalement moins de ses promesses que du savoir-faire avec lequel l'auteur jongle avec les codes habituels du genre : quiproquos, valse des sentiments, humour déjanté, situations cocasses, expressions exagérées des personnages, etc... Ajoutons que la vraisemblance n'est pas non plus le souci de l'auteur (loin de là) mais comme on s'amuse, on peut laisser glisser. Les personnages sont eux aussi très typés et dans la norme de ce genre de manga : le bon gars (Raku), la timide (Onodera), la colérique (Chitoge), la coquine (Marika), le pote vicelard (Maiko), la confidente intello (Ruri), la petite soeur casse pieds, etc... Voilà un casting basique qui rappelle ceux de séries comme Love Hina, Ah my Goddess, Negima et tant d'autres... Nisekoi n'est donc pas le manga un peu original auquel on pouvait s'attendre mais simplement un manga réussi dans son créneau, un manga vraiment plaisant et addictif, qui possèdent même son lot d'histoires franchement hilarantes, voir inventives, et d'autres beaucoup plus convenues, ainsi que son petit groupe de personnages, certes typés, mais qui sont peut-être les plus attachants que j'ai rencontré dans le genre, d'autant que Komi approfondi la personnalité et le passé de certains (principalement Chitoge) en leur donnant ainsi une petite épaisseur bienvenue. En bref, on en ressort un peu déçu que l'auteur n'ait pas véritablement développé ses idées de départ (surtout l'histoire de rivalité entre les deux gangs) pour vite rejoindre des sentiers plus balisés d'amours lycéennes mais, en même temps, satisfait de constater que l'inspiration et le savoir-faire sont heureusement au rendez-vous et que ceux-ci tiennent assez bien sur la durée, même si, comme souvent, la moitié aurait largement suffit. Une lecture d'ado "teprenpalatêt" recommandable et souvent drôle.

11/11/2015 (modifier)
Par Gaston
Note: 2/5
L'avatar du posteur Gaston

J'aime bien les mangas qui sont des comédies romantiques se passant dans un lycée, mais parfois je ne rentre pas dans une série de ce genre. C'est le cas ici. J'aime bien l'idée que deux ados doivent faire semblant d'être un couple parce que leurs familles sont des gangsters et que leur relation va éviter une guerre de gangs. Sauf que le manque d'originalité dans les situations m'a vite ennuyé. Évidemment, ce genre de comédie est très stéréotypé, mais cela ne me dérange pas si l'humour me fait rire et que les personnages sont attachants. Ici, j'ai vaguement souri parfois et les personnages sont sans intérêt. Je n'ai vu qu'une suite de clichés qui m'ont semblé mieux dans d'autres mangas : le gars aime une fille gentille et puis il y a une fille peu agréable qui débarque, les deux ne s'aiment pas du tout, mais ils vont commencer à s'apprécier, et puis le gars il a fait une promesse à une fille lorsqu'il était jeune, mais c'est bête il ne se souvient pas trop d'elle, et puis une fois le gars il est par erreur dans la source d'eau chaude des femmes et une des filles va essayer de faire en sorte qu'il parte sans que les autres filles le voient. J'ai lu quelques tomes (et vers la fin je ne faisais que feuilleter) dans une indifférence générale.

10/11/2015 (modifier)