Le Fantôme de Gaudi

Note: 3.25/5
(3.25/5 pour 4 avis)

Le fantôme de Gaudi plane au dessus de cette enquête palpitante dans les lieux touristiques mythiques de BARCELONE...


Barcelone Bâtiments et architectures Espagne Paquet Serial killers

Les tueurs en série sont généralement sortis de l'imaginaire des scénaristes d'Hollywood, non ? Pourtant, Barcelone est la proie d'atroces meurtres dans des lieux bien précis: les célèbres créations de l'architecte Gaudi. Et les policiers n'ont pas le moindre indice. Une simple caissière a fait une curieuse rencontre. Le sosie de Gaudi qui l'incite à visiter les lieux juste avant que les crimes soient commis. Une enquête palpitante dans les lieux touristiques mythiques de BARCELONE...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 30 Septembre 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Le Fantôme de Gaudi
Les notes (4)
Cliquez pour lire les avis

19/10/2015 | pol
Modifier


Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Bien qu'ayant déjà visité la belle ville de Barcelone, je ne connaissais absolument pas l'artiste et architecte Gaudi. Cette bd m'a alors permis de mieux connaitre son oeuvre au travers des différents lieux touristiques de la capitale de la Catalogne. Il y a une affaire assez sordide de fou furieux voulant comprendre l'oeuvre de l'artiste en commettant d'horribles crimes. j'ai bien aimé le dessin ainsi que le déroulement de cette histoire bien qu'il y ait des passages un peu inutiles et parfois trop bavards. Finalement, je me dis qu'après l'excellente série La Casa del Papel, les espagnols peuvent produire d'assez bons polars. On ne verra plus Barcelone du même oeil. Bref, un vrai thriller touristique !

11/05/2018 (modifier)
Par Ro
Note: 3/5
L'avatar du posteur Ro

Une BD originale qui mélange polar et hommage à l'art et l'architecture de Gaudi. J'ai été surpris et immédiatement séduit par le dessin qui s'éloigne de celui classiquement utilisé pour ce type de polar noir et réaliste. Je n'arrive pas à mettre le doigt exactement sur le style auquel il me fait penser mais je trouve qu'il se rapproche plus du dessin d'humour à la Fluide Glacial que du policier sérieux, me rappelant parfois la patte de Carlos Gimenez, parfois celle de Gazzotti par exemple. C'est un type de dessin que j'apprécie beaucoup et qui se révèle fonctionner très bien ici pour contrebalancer quelques aspects un peu sordides du scénario. En outre, au-delà du récit policier lui-même, certaines planches sont de vrais hommages graphiques rendus à l'oeuvre colorée de Gaudi et à Barcelone dans son ensemble. J'ai également apprécié la manière dont les auteurs insèrent cet hommage dans leur histoire, impliquant directement les bâtiments réalisés par Gaudi, voire Gaudi lui-même dans la trame du scénario. On sent les passionnés et le désir de transmettre aux lecteurs la beauté et l'originalité de ces ouvrages, même si cela prend parfois quasiment la forme d'un petit cours documentaire énoncé par certains protagonistes. Les personnage sont plutôt bons aussi, avec des personnalités intéressantes et finalement assez attachantes. Maintenant, je n'ai pas été totalement convaincu. L'intrigue est un tout petit peu brouillonne, ou du moins son rythme n'est pas très prenant. Au-delà de l'originalité, il manque une accroche plus forte et un scénario plus captivant. On est curieux de savoir le fin mot de l'histoire mais il n'y a pas de véritable suspense et d'implication du lecteur. Du coup, même si tout tient plutôt la route, je suis resté un peu sur ma faim en fin d'album.

17/10/2016 (modifier)
Par KanKr
Note: 4/5

Gaudí, l’œuvre sanglante ! Lorsque l'on parle de Barcelone, on pense forcément à Antoni Gaudí tant il a laissé son empreinte sur la ville, mais aussi sur les rails de son tramway. C'est à ce tragique événement, qui mit fin à son existence, qu'El Torres et Jesús Alonso Iglesias font référence à l’entame de leur récit. Le Fantôme de Gaudí débute avec le sauvetage d'un vieillard, dont l'impact avec une voiture est imminent, par une jeune caissière nommée Antonia. Un prénom qui n'est pas sans suggérer celui de son homologue masculin. Alors que les autorités ne trouvent aucune trace de l'homme, celle que l'on surnomme Tony, se réveillant à l’hôpital, apprend que l'accident s'est déroulé à l'endroit même où est mort le célèbre architecte. Elle est, dès lors, embarquée dans une funèbre enquête au centre de l’œuvre de Gaudí. Suivant plus ou moins volontairement la piste spectrale du maître, elle devient témoin de meurtres atroces par leur mise en scène. Chose étrange, les crimes sont toujours commis au sein d’édifices réalisés par Gaudí. Le premier a lieu à la Casa Vicens où un inconnu est retrouvé attaché à une fenêtre, les intestins répandus sur le sol et le corps gravé d'une obscure inscription : Sol Solet... Voici une troublante instruction qui s'annonce, menée par l’inspecteur de police Tondu, dit « Le chauve » qui suit les cadavres semés à travers la ville jusqu'à la Sagrada Familia. Ce récit, divisé en chapitres, liés chacun à un endroit précis de Barcelone, est l'occasion d'une visite de l’œuvre d'un artiste aux créations démentes. Le lecteur est un touriste largué au cœur de l'art nouveau, relevant au fur et à mesure les indices historiques disséminés par les auteurs. L'intrigue développée par El Torres, bien que classique, fonctionne. Si certaines zones d'ombre persistent concernant notamment le dessein de l'assassin ou le passé des protagonistes, dont la biographie n'est qu'effleurée, on se laisse entraîner dans les traces de l'héroïne. Ici, l'évocation des structures sorties de la tête de Gaudí prend rapidement le pas sur le scénario et l'on sent que l'investigation policière est prétexte à une errance dans l'univers gaudiesque. Ce sentiment est vite renforcé par le dessin de Jesús Alonso Iglesias. Des couleurs vives aux personnages expressifs, servis par un trait dynamique, tout est sujet à rendre hommage à l'architecte. Le dessinateur saisit la ville et ses monuments dans un style semi-réaliste d'une grande richesse, nous offrant quelques cases aux allures de souvenirs photographiques. Si ce voyage à travers la métropole espagnole touchera sans doute plus par l'illustration que par l'histoire, cette visite macabre de Barcelone ne demeure cependant pas inintéressante ! KanKr

27/02/2016 (modifier)
Par pol
Note: 3/5
L'avatar du posteur pol

Je n'avais jamais entendu parler de cet album avant d'être attiré par la couverture sur les étagères de ma librairie. Je le feuillette, le dessin me plait, un coup de d'oeil sur la 4e de couverture histoire de voir de quoi ça parle... J'aime bien la ville de Barcelone, bref il n'en faut pas plus pour que j'achète cette BD. Et je n'ai pas été déçu. Il s'agit d'une enquête de police sur un serial killer qui nous fait voyager dans les monuments de Barcelone. Il y a un fantôme qui plane au dessus de tout ça, c'est celui de Gaudi le célèbre architecte qui est à l'origine des plus grands monuments de la ville. On peut craindre que cette histoire vire au fantastique, mais il n'en est rien, je rassure tous ceux qui comme moi, n'aiment pas le mélange des 2 genres. Le dessin est vraiment sympa. La ville bien sûr qui m'avait séduit dès le feuilletage de l'album. Mais les personnages sont également très réussis. Les styles sont variés, les visages expressifs. Les couleurs sont sympa et contribuent bien à l'ambiance générale. Finalement j'ai passé un très bon moment. Pas 4 étoiles mais pas loin. Car l'enquête est peut être un peu classique dans sa résolution (ah le super flic) et il n'y a que modérément du suspense. Cela dit c'est largement au dessus de la moyenne quand même !

19/10/2015 (modifier)