Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire

Un jour il viendra frapper à la porte

Note: 4/5
(4/5 pour 2 avis)

En 2007, Julien part à la rencontre d'un père qu'il ne connaît pas. Ce dernier lui livre un secret de famille : alors qu'il tentait de s'échapper du ghetto de Varsovie, son propre père a dû faire un choix tragique. Suite à cette révélation, Julien décide d'en savoir plus sur le passé de ce grand-père. Une enquête qui durera six ans et l'entraînera, lui qui n'a rien d'un grand voyageur, jusqu'à Jérusalem.


Communauté juive Mon père, cet inconnu Proche et Moyen-Orient Secrets de famille...

2007. Julien vit en couple avec Maud. Le couple a envie d’avoir un enfant. Mais avant toute chose, Julien souhaite rencontrer son père biologique qui n’a jamais vécu avec sa mère. Il sait très peu de choses de lui : il s’appelle Pierre Jonas, il est juif, chauve, journaliste à France 3, marié et père de deux enfants. Il prend le train pour Limoges dans l’espoir de le voir et de discuter avec lui. Sur place, il espère aller à la rencontre d'un père qu'il ne connaît pas. Au début, Pierre est assez froid avec son fils. Peu à peu, sa langue se délie. Il commence par lui narrer l’histoire familiale (ce que Julien était venu chercher). Au cours de leurs discussions, il lui livre un douloureux secret de famille. Car son père Jacob était juif polonais. Avant d’être déporté, il vivait dans le ghetto de Varsovie. Avec sa femme Anna et des amis proches, il avait cherché à s’évader en passant par les égouts. Lors de leur évasion, son bébé s’était mis à pleurer. Ils avaient essayé de le calmer. Mais, rien n’y faisait. Pour éviter d’être repérés par les troupes allemandes, Jacob avait dû étouffer le nouveau-né...

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 08 Octobre 2014
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Un jour il viendra frapper à la porte © Delcourt 2014

14/06/2015 | Erik
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

Un roman graphique qui semble autobiographique quoique je ne sais pas si c'est vrai ou si c'est un récit fictif. En tout cas, tout semble réel alors si tout est inventé, chapeau au scénariste pour savoir créer à merveille une intrigue crédible. Cela commence donc avec la rencontre entre le scénariste et son père qui avait abandonné sa mère. Très vite, il tombe sur un secret de famille et il veut en apprendre plus. C'est un secret captivant qui m'a donné envie de lire l'album du début jusqu'à la fin. Malheureusement, la conclusion est un peu frustrante, mais ce n'est pas grave car le récit est plein d'émotions et j'ai bien aimé le dessin. Je mets tout de même que 3 étoiles parce que certains passages (notamment lorsque Julien visite différents endroits en Israël) sont moins intéressants.

08/07/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 5/5
L'avatar du posteur Erik

J'ai été plus que séduit par cette histoire. Un garçon part à la trace de son père qu'il n'a jamais connu. Il découvre non sans mal un lourd passé qui va le conduire jusqu'à Jérusalem. On ne sait pas si c'est une histoire vraie mais cela en a l'apparence. Point de préface pour l'indiquer expressément. Bref, beaucoup de pudeur ce qui est appréciable. La rencontre entre Julien et son père sera unique et fait référence à celle entre Robert de Niro et Al Pacino dans le film Heat. Cela ne se passera pas de la manière qu'on attendait. Cependant, le lecteur va vite se rendre compte que ce n'est pas l'aboutissement de la quête de ce jeune homme à la recherche de ses racines. Cela ne sera qu'une étape sur un chemin bien plus long et semé d'embûches pour découvrir un véritable secret de famille qui nous conduiront dans les camps de concentration durant la Seconde Guerre Mondiale. On ne tombera pas dans le pathos. Il y a une certaine réserve de la part de l'auteur afin d'éviter l'écueil émotionnel. C'est assez drôle par moment. Et surtout, c'est très contemporain c'est à dire inscrit dans la réalité d'aujourd'hui. La dernière partie du récit a lieu au mois d'août 2013. Point de dialogue inutile. Et en prime, un très beau dessin sobre et efficace qui est au service de l'intrigue. Au final, nous avons un excellent roman graphique avec une jolie histoire assez touchante et sincère. C'est un joli coup de coeur.

14/06/2015 (modifier)