Soucoupes

Note: 2.6/5
(2.6/5 pour 5 avis)

Soucoupes est une belle déclaration d’amour à l’art et son rôle dans les rapports humains (et non humains). C’est aussi et surtout un nouvel ouvrage truculent et poétique d’Arnaud le Gouëfflec où se mêlent à la perfection humour et mélancolie.


Les Uchronies

Dans un délicieux univers uchronique où les êtres humains et les aliens cohabitent à la façon d'un film des années 1950, Christian est un cinquantenaire un peu blasé. Disquaire dans un monde où l’humanité a fait sa grande rencontre du troisième type avec une espèce hyper évoluée, il a du mal à envisager l’avenir de sa profession. Et pourtant un jour, l’un de ces robots extra-terrestres, curieux, franchit le pas de sa porte pour lui demander d’écouter de la « musique humaine ». Agacé, intrigué puis amusé, Christian sympathise petit à petit avec cet être venu d’ailleurs... Il se met même en tête de lui faire découvrir les différentes formes d’art : il lui fait écouter de la musique de tous les horizons, l’emmène dans les musées, l’initie à la philosophie... il lui passe même ses revues pornos ! Un jour, Christian découvre une chose incroyable : son ami de métal a le pouvoir de projeter les gens à l’intérieur des œuvres !

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 01 Avril 2015
Statut histoire One shot 1 tome paru
Couverture de la série Soucoupes
Les notes (5)
Cliquez pour lire les avis

15/05/2015 | pol
Modifier


Par Spooky
Note: 3/5
L'avatar du posteur Spooky

Un peu déçu par cet album quand même. J'en avais lu quelques louanges par ailleurs, je m'attendais à lire un petit bijou, et... Au final ce n'est rien de plus qu'un album sympathique, un de plus au crédit de ses deux auteurs. Il y a un côté loufoque indéniable, avec ce personnage dépressif et grognon qui se laisse peu à peu attendrir par celui qui est le moins bien placé pour y arriver, à savoir un sociologue extra-terrestre. Une poésie sous-jacente aussi, avec ces petits bonheurs qui transfigurent le quotidien de l'un et de l'autre. Je me suis même demandé si les deux personnages n'allaient pas franchir le pas et faire des cochonneries ensemble, ce qui aurait été too much, convenons-en. Mais malgré cette sagesse toute relative, je n'ai pas ressenti un plaisir extrême en lisant cette BD. Pourtant le dessin d'Obion est vraiment sympa, très expressif et chargé d'émotion, mais ça n'a pas suffi à emmener cette histoire sur les sommets promis. Sympathique, tout de même.

09/10/2015 (modifier)
Par Erik
Note: 3/5
L'avatar du posteur Erik

Soucoupes peut certes induire le lecteur en erreur. On s'imagine les enlèvements par les extraterrestres comme la soeur de Mulder à la seule vue de la couverture. Non, on n'est pas dans ce registre là ! C'est justement ce qui va rendre cette petite bd finalement assez originale. Nous avons l'histoire d'un homme dépressif qui va reprendre le goût à la vie grâce à un ami extraterrestre. C'est un disquaire assez névrosé qui fait la rencontre d'un sociologue étranger à notre monde. Après un début un peu loufoque, c'est assez léger avec un humour parfaitmeent dosé. Au final, la lecture va se révéler assez plaisante. Il y a comme un parfum de poésie dans cette bd résolument vintage. Le charme a opéré. Et dire que je n'aime généralement pas les récits fantasques !

12/09/2015 (modifier)
Par sloane
Note: 2/5
L'avatar du posteur sloane

Je ne dirais pas que je me suis ennuyé, mais soyons franc ma lecture ne m'a pas procuré d'enthousiasme particulier. En cause le fait que finalement il ne se passe pas grand chose dans cette histoire. Et pourtant! Au vu des premières pages je me suis dit qu'il y avait tout pour faire de ce récit un petit bijou d'humour, notamment avec le personnage de Christian. Hélas les auteurs s'appesantissent sur les frasques amoureuses du bonhomme qui si cela ne gâche rien n'apporte pas pour autant du phénoménal. Je suis conscient que c'est un parti pris, mais les interactions entre l'extraterrestre et Christian sont un peu mollassonnes. Cela donne à l'ensemble un sorte de faux rythme que je n'ai pas forcément goûté. D'accord sur le fond avec les auteurs pour dire que l'art peut parfois rapprocher les hommes, cependant la manière dont sont présentés les choses ne m'a pas fait vibrer.

06/07/2015 (MAJ le 06/07/2015) (modifier)
Par herve
Note: 3/5
L'avatar du posteur herve

J'étais passé à côté de cet album à sa sortie. Il m'a fallu un passage en médiathèque pour le découvrir. Et bien je n'ai pas été déçu par cette aventure. Assez proche du style de dessin du remarquable " L'empire de l'Atome ", j'ai rapidement été séduit par le style. Le scénario n'est pas en reste non plus: en suivant la vie presque morne de Christian (enfin pas tout à fait car entre sa femme, sa maitresse, sa mère et sa tante, il de quoi faire....) bousculée par l'intrusion d'un d'extra-terrestre dans son existence,les auteurs nous entrainent dans un univers complétement farfelu (avec des inventions assez édifiantes) Une histoire qui permet de nous évader, avec un style graphique particulier. Un seul regret, cette bande dessinée se lit un peu trop vite.

05/07/2015 (modifier)
Par pol
Note: 2/5
L'avatar du posteur pol

Des mêmes auteurs, je n'avais déjà pas apprécié (ou j'étais passé à coté?) du très prisé Vilebrequin. En refermant ce Soucoupes, j'ai le même sentiment, donc si vous aviez aimé ce précédent album, vous aimerez peut être celui là. Pourtant le dessin m'attire, l'ambiance graphique est vraiment sympa. Pourtant la narration est plutôt réussie, mais non il manque un petit quelque chose pour moi. L'histoire ne lorgne pas vraiment du coté de la poésie, pourtant elle essaye puisque notre héros va faire découvrir les différentes formes d'arts à son ami extraterrestre. Elle n'est pas non plus drôle, pourtant on a envie qu'elle le soit avec les situations décalées qu'on nous propose, avec cette histoire un peu abracadabrante. Mais non rien y fait à part un ou deux sourires, rien à se mettre sous la dent. En fin de compte j'ai du mal à cerner là où les auteurs veulent emmener le lecteur. C'est un ressenti personnel, probablement qu'un autre avis dira exactement le contraire. Mais moi au final, il m'a manqué un petit quelque chose pour rentrer dans cet univers et profiter de cet album.

15/05/2015 (modifier)