Connectez-vous pour cacher cette bannière publicitaire.

Kill la Kill

Note: 2.5/5
(2.5/5 pour 2 avis)

Adaptation d'un anime à succès. Ryūko Matoi est une fille qui transporte avec elle une moitié de ciseaux géant, et recherche le possesseur de l'autre moitié qui s'avère être l'assassin de son père.


Kadokawa Shoten Seinen

Ryūko Matoi est une fille qui transporte avec elle une moitié de ciseaux géant, et recherche le possesseur de l'autre moitié qui s'avère être l'assassin de son père. Dans le but de trouver le meurtrier, Ryūko rentre dans l'académie Honnōji pour y défier Satsuki Kiryūin, la présidente du conseil des élèves... L'académie Honnōji, un lycée dans lequel règne la peur et la terreur. Celui-ci est gouverné par le redoutable conseil des élèves, qui ont la particularité d'utiliser des uniformes Goku. (texte de l'éditeur)

Scénariste
Dessinateur
Editeur / Collection
Genre / Public / Type
Date de parution 20 Mars 2015
Statut histoire Série terminée 3 tomes parus
Couverture de la série Kill la Kill
Les notes (2)
Cliquez pour lire les avis

25/03/2015 | Mac Arthur
Modifier


Par Gaston
Note: 3/5
L'avatar du posteur Gaston

2.5 *Avis portant sur les deux premiers tomes* J'aime bien l'anime Kill la Kill que je trouve totalement débile et amusante. J'avais un peu peur de lire son adaptation en manga vu que l'une des forces de la série c'est son animation et que plusieurs trucs passent moins bien dans le format manga. Par exemple, le personnage de Mako parle et agit souvent très rapidement. C'est très marrant, mais cela marche mieux lorsque le personnage bouge. Dans le manga, je trouve Mako aussi attachante que dans l'anime, mais elle me fait moins rire. De plus, les scènes d'action sont mieux dans l'anime. Cela reste tout de même un manga qui se laisse lire, mais qui est clairement inférieur à l'anime. Il y a des moments sympathiques et les personnages sont toujours aussi attachants, mais je conseillerais la lecture de ce manga uniquement a ceux qui préfèrent les mangas aux animes. Le dessin est aussi sympathique et dynamique que dans l'anime.

08/11/2015 (modifier)
L'avatar du posteur Mac Arthur

Ca bastonne toutes les dix pages et le scénario tient sur un timbre-poste (à condition de laisser de grandes marges de chaque côté du timbre). Les petites jupettes pullulent et les contre-plongées rase moquette permettent de vérifier que ces collégiennes portent toutes une petite culotte. Les personnages sont stéréotypés. Le ton oscille entre le grandiloquent théâtral grotesque et l’humour crétin assumé. Le dessin est quelconque dans ce genre manga. Mais un quelconque de qualité. Je n’ai pas fini le premier tome, ayant le sentiment d’avoir fait le tour de la question après moins de 100 pages. Je ne peux pas dire que ce soit mauvais (dans ce genre baston/petites culottes/emphase et humour à deux balles) mais ce n’est clairement pas ma tasse de thé. Je passe mon tour.

25/03/2015 (modifier)